Tag

Interview

Browsing

I Me Mine, si ce nom ne vous est pas encore familier, il va très bientôt l’être. Le trio toulousain vient de publier son second opus “Elipsis” le 30 mars 2018. Véritable déclaration d’amour à la pop et au rock, cet opus inoubliable traite en mélodies de thèmes variés allant de la perte d’un être cher à la joie d’élever un enfant sans oublier de s’intéresser au monde qui les entoure en abordant les tueries de masse américaines comme les montées des extrêmes.

I Me Mine 2018 Album elipsis
crédit Nöt Pixbynot

Pop & Shot a profité de la présence du combo sur Paris pour les rencontrer dans un café de la capitale. L’occasion de parler des Beatles, de leur album, de leurs clips auxquels ils prêtent un intérêt tout particulier, du featuring avec General Elektriks et de la vente d’armes aux Etats-Unis sans oublier de se faire un petit selfie. A découvrir maintenant histoire d’être prescripteur puisque, tenez le vous pour dit, I Me Mine va bientôt remplir des stades. Vidéo

 

Interview I ME MINE - Album ELIPSIS - Pop & Sot

Journalistes: Julia Escudero/ Philippine Berda/ Kévin Gombert

Le 30 mars 2018, le duo Hotel revenait dans les bacs avec un nouvel album haut en couleurs, “Room 102” Un opus clairement pop rock aux accents 80’s qui font du bien dans les oreilles. Souvent comparés aux Kills mais aussi franchement inspirés par les Rolling Stones ou encore Radiohead, Victor et Anna ont su sublimer le successeur de leur premier opus “Express Checkout”.

Hotel pour la sortie de room 102
DR Hotel

C’est dans les locaux de leur agence de promotion, Ephelide, que le duo a accepté de rencontré Pop&Shot. Malgré la voix cassée d’Anna, ( un petit thé et un grand sourire pour oublier le coup de froid suffisent aux courageux), la joyeuse bande a répondu à nos questions avec le sourire abordant tour à tour la création, les influences et même le Pastis… Offrez vous un petit séjour ( houla les jeux de mots!) dans le meilleur Hotel de Paris:

Découvrez notre interview avec Hotel

 

 

Interview Hotel - Sortie Album Room 102 - Pop & Shot

Plus d’interviews?  Tu peux retrouver les déjantés Thérapie Taxi ici.

Soif de découvertes? Ecoute la session acoustique de “Girl on the Moon” de Naya.

 

Le 16 novembre 2017 j’avais RDV devant “les Etoiles”, pour retrouver La Piétà.

A l’entrée de la salle de concert on me dit que La Piétà répète dans la voiture juste à côté. Et en effet je vois deux personnes avec des guitares à l’intérieur.
A ce moment là la première porte de la salle de concert s’entrouvre et une vague de riffs de guitares inonde la rue. On m’explique que les “The No Face” font les balances et qu’on ne s’entend pas à l’intérieur, ce que je crois volontier.
La rencontre se fera à l’étage d’un bistrot voisin. Mais le bruit ne nous quitte pas. A l’étage nous partageons le lieu avec une entreprise en réunion, et le moins que l’on puisse dire c’est que leurs débats étaient animés.

Qu’à cela ne tienne, on garde le cap et on enchaine enregistrement de la session acoustique et l’interview. Malgré quelques interruptions, La Piétà répond à toutes mes questions jusqu’au bout.

Après notre session, je suis invité aux balances. Et le parcours reste semé d’embûches. Un câble manque à l’appel puis un 2ème lâche. Il est tard, les magasins ferment et il faut absolument trouver ce matériel.

Ni une ni deux, on va au Studio Bleu juste à côté, qui gentiment cherche partout de quoi dépanner. Au bout d’un quart d’heure il y a tout ce qui faut.

Une préparation avant un concert riche en émotions. Mais avec le caractère trempé de l’artiste, rien ne l’arrêtera dans sa lancée que ce soit ce soir là ou pour la suite de sa carrière.


 

20 heures pétante: La Piétà entre en  scène

Concert de la Piétà aux Etoiles de Paris 2017
Les premières parties, ça captive peu les foules. En moyenne les premières parties, on attend qu’elle finissent. Elle a beau chanter qu’elle est “la moyenne à peine”, la Piétà fait mentir ces généralités. La féline chanteuse déboule avant No Face pour tout chambouler et ce dès 20 heures sur les planches des Etoiles. A quoi s’attendre quand on va voir la Piétà en live? A être complètement retourné. Bha oui, on est en 2017 et pourtant, il est encore possible d’être choqués. Choqués dans le bon sens du terme. Un live de la chanteuse, c’est une claque. De celles qui réveillent, de celles qui prouvent que l’art peut encore faire réagir, de celles qui prouvent que la découverte fait du bien.

La voilà arborant son masque de chatte entourée de musiciens également cachés sous des masques de chats. Le sien est blanc, les leurs sont noir. Là voilà maintenant qui fait chanter la salle, des mots sexués et des mots crus. De vrais mots, des textes qui tordent le tripes. Nouveaux chapitre qui s’ajoutent à  l’oeuvre littéraire de la Piétà, le 3 et le 4 promettent d’être aussi fort que le 1 et le 2. Si quelques uns chantent sur “La Moyenne”, la salle hyper réactive s’approche de la scène, hypnotisée. “Elle chante vraiment ces mots là?” interrogent les regards. Qui est cette mystérieuse musicienne? T’inquiète en exclusivité la voilà qui fait sauter le masque de chat, découvrant un visage doux derrière des propos durs. “J’aime pas les gens” ose-t-elle chanter. Ah oui mais les gens eux rendent l’inverse.

Sans dessus dessous, ils entrent dans la danse folle qui leur est proposée. Ils vivent le live. Et notre petit chat pas si domestique aussi. A tel point que, et c’est du jamais vu pour une première partie, elle se retrouve en fin de set allongée sur le sol, au milieu de la foule. Elle la prend à partie en se jetant sur les membre de l’audience qui chantent maintenant ses hymnes, elle se roule par terre à bout de souffle. C’est ainsi qu’on finit ce trop court spectacle, sans voix mais le sourire aux lèvres. Alors comme ça, on peut encore innover en 2017?

 

Report: Julia Escudero

Photo, vidéo, montage, interview: Kévin Gombert

 


 

Découvrez notre interview et la session live.


Album Over The Moon Faith 2017Amoureux comme jamais, nos chouchous d’Over the Moon ont bien fait pousser leur projet pop aérien. Plein de jolis sentiments et de morceaux ‘Feel Good’, l’alliance Alex Ragon/ Marina Tomassi revient avec un nouvel EP le 18 octobre pour vous (re)donner la foi: “Faith”. Une galette dont la sortie se fait en partenariat avec Pop & Shot. L’occasion de poser quelques questions à nos heureux tourtereaux qui non contents de créer des morceaux ont également entre deux Eps, décidé d’agrandir leur famille. Un partenariat à la vie comme à la scène qui s’inspire des joies du quotidien pour faire vivre ses compositions. Une bulle de joie dans ce monde de brutes, ça fait du bien. Rencontre.

 

1/ Votre nouvel EP paraitra le 18 octobre, comment le décririez-vous?

 

Marina : Je dirais que c’est un Ep qui permet de s’amuser, de rassurer et de se motiver soi même.

Alex : je pense exactement la même chose, on a fait cet Ep à notre image, et pour les gens. Un petit rayon de soleil plein de positivité.

 

2/ Lors de notre dernière interview, vous en étiez aux premiers pas et premiers singles du groupe, comment le projet a-t-il grandi?

 

Marina : il a grandi avec nous, dans notre quotidien, on se lève on a une idée et on la réalise tout de suite quand elle est bonne. C’est un projet qui grandit tous les jours aux côtés des gens qui nous soutiennent.

Alex : le projet est vraiment chaque jour plus important j’ai l’impression, on gère tout, de l’envoi du cd à l’enregistrement de celui ci, en passant par les clips. C’est une expérience enrichissante et authentique.

 

3/ L’album s’appelle “Faith”. En ces temps compliqués, en quoi faut-il avoir la foi, et en quoi l’avez-vous?

 

Marina : pour moi c’est super important d’avoir la foi, peu importe ce en quoi on croit l’important c’est d’y croire. Croire en son rêve, croire a sa vie, croire en l’amour, croire en soi. Ca parait ridicule dis comme ca mais « d’y croire » c’est pas facile et si on passe cette étape c’est le bonheur assuré.

Alex : la foi c’est ce qui nous tient tous debout, peu importe si c’est religieux ou non. Tu te réveilles le matin tu vas au TAF t’as la foi. Pour nous c’était important d’en parler surtout après les évènements derniers, j’espère que chaque jour on se rend un peu plus compte qu’on a la foi, que ce soit en l’être humain ou en dieu.

Marina Tomassi Alexandre Ragon Over the Moon 2017

 

4/ Votre précédent single délivrait le secret du bonheur, avoir la foi est-ce une des clés du bonheur?

 

Marina : oui complètement, quand on dit notre force c’est d’y croire c’est vraiment le secret du bonheur. Pour ma part je n’osais pas croire en mon rêve de chanteuse, j’ai changé ma vision de la chose et aujourd’hui nous sortons notre deuxième Ep !

Alex : avoir la foi est le secret du bonheur, s’aimer, se respecter, s’accepter en fait également parti.

 

5/ Vous composez en anglais, en français, est-ce le ça sur ce nouvel EP et en quelle langue êtes vous le plus à l’aise?

 

Marina : oui c’est le cas cette fois ci encore, je suis autant à l’aise en anglais que en français. En règle générale j’aime bien les langues étrangères et je trouve que ca ouvre pas mal de portes au projet.

Alex : tout a fait !!! Je suis d’habitude plus a l’aise en anglais mais j’ai trouvé le défi très inspirant et intéressant ! C’est venu spontanément et je trouve que c’est une valeur ajoutée au projet.

 

6/ Over the Moon c’est aussi un gros et beau travail sur l’image. Parlez moi du clip qui va accompagner “You and I” (j’ai corrigé ptete que tu voulais parler du premier single)

 

Marina : c’est un clip simple et sobre tout d’abord car j’étais enceinte de neuf mois quand nous l’avons tourné. Nous ne pouvions donc pas nous permettre d’aller dans Des endroits de fou et mettre des tenues de dingue mais je n’avais pas non plus envie de me mettre des barrière et j’ai trouvé le défi intéressant.

Alex : L’ambiance de ce clip change, c’était pour Mir super de pouvoir tester un autre visuel. Cette fois-ci plus simple et plus brute.

 

 

7/ De quoi va parler ce nouvel EP?

 

Marina : il parle évidemment d’avoir la foi mais aussi de notre amour car c’est le moteur de notre vie.

Alex : cet ep est un peu un mélange de ce qui nous touche au quotidien à savoir l’amour la mort la vie des sujets simples mais très inspirants.

 

8/ Comment a-t-il été composé? Racontez nous un peu les coulisses de sa création

 

Marina : Ca s’est fait naturellement, Alex compose les titres, on valide les prods ensemble et les textes nous viennent dans la foulée. En général le matin, après avoir déposé mon fils à l’école on s’assoit dans la cuisine on se fait un café et de là partent toutes nos idées.

Alex : Le processus s’est fait depuis le début d’Over The Moon, on a écrit plusieurs morceaux et sélectionné les meilleurs à chaque fois pour nos sorties. J’ai tout enregistré à la maison dans notre home studio, et à distance, mon ami Bertrand Poncet m’a donné quelques trucs pour améliorer mon son !

“Un bébé est la forme de création la plus incroyable, c’est donc sur que ça a joué et surtout sur notre dernier disque.”

 

9/ Comment votre complicité vous sert-t-elle à la création/ vous inspire-t-elle?

 

Marina : pour la création, c’est très pratique car nous sommes sur la même longueur, du coup pas besoin de débattre 107 ans sur les choix à faire (photos, vidéos, tenues, lieux de tournage, thème de chansons..) Et côté inspiration : l’amour ça inspire toujours.

Alex : Je suis en constante création avec Marina, elle me motive, elle me boost, c’est un peu ma muse. C’est donc un flux constant d’idées, de propositions, on est une équipe TRES productive et je pense qu’on se tire vers le haut l’un l’autre.

 

10/ Un album et un bébé en route, le fait de devenir parents ensemble a-t-il joué sur vos compositions?

 

Marina : oui évidemment c’est un peu comme si on attendait deux bébés finalement. En plus ils arrivent a peu près en même temps. En tous cas une chose est sur notre bébé connait déjà tous les titres par coeur.

Alex : Un bébé est la forme de création la plus incroyable, c’est donc sur que ça a joué et surtout sur notre dernier disque. Chaque chanson, chaque parole est écrit pour motiver et faire sourire les nôtres avant tout. C’est la plus belle source d’inspiration pour composer au monde.

 

Marina Tomassi Alexandre Ragon Over the Moon 2017

 

11/ On parle de la création comme de l’enfant de l’auteur, quel place occupe “Over the Moon” au sein de votre foyer?

 

Marina : La même place que pourrait une personne si ce n’est plus. Même mon fils s’investit dans le projet, C’est comme si c’était la bande originale de notre vie !

Alex : Over The Moon est une chose de plus qui relie notre famille, chacun est concerné, donne son avis, fait avancer la chose. C’est notre char d’assaut, notre entreprise. On se déplace en tournée généralement ENSEMBLE, on fait les badges ENSEMBLE, les bracelets pareil. C’est notre profession.

 

12/ Avec tout ça où pouvons-nous voir Over the Moon en concert?

 

Marina : On ouvrira pour The Noface les nouveaux Skip The Use , le 30/11 à Clermont Ferrand, le 01/12 à Lyon et le 07/12 à Strasbourg !

Alex : on est très contents et d’autres dates arrivent !