Author

Kevin Gombert

Browsing

C’est déjà le dernier jour du Chorus des Hauts de Seine. Et qu’il était bon retrouver des artistes, dans des salles presque remplies, debout, avec la possibilité de manger et de boire et de vivre ensemble ce retour à la vie normale ! De plus, l’évènement est l’un des rares festivals à avoir maintenu son édition c’est pourquoi il est si difficile de le quitter après ces 3 jours de musique, de fête et de joie. Une programmation variée et travaillée aux petit oignons permet de profiter pleinement de cette parenthèse et dire au revoir à la Seine Musicale.

Silly Boy Blue :  candeur et eclosion

P-2rb chorus 2021
Photo : Kévin Gombert
Silly Boy Blue Chorus 2021
Photo : Louis Comar

Découverte au Printemps de Bourges en 2019, Silly Boy Blue, ouvre cette dernière journée de festival. Et c’est avec candeur et spontanéité qu’Ana Benabdelkarim, l’ex-chanteuse du groupe Pégase, présente sa dream-pop.  Elle alterne entre les morceaux et son premier EP, et de son album  tout juste sorti “Break Up Songs”.  La mélancolie des morceaux est totalement assumée. “Le prochain morceau, je l’ai écrit parce que j’étais amoureuse et je ne l’ai jamais avoué. C’est l’histoire de toute ma vie”. Si le spleen domine ses composition, l’artiste est tout l’inverse. Touchante, souriante, sympathique, Silly Boy Blue se livre naturellement. Au premier rang,  lorsqu’elle aperçoit un spectateur portant un tee-shirt à son effigie, elle s’en amuse volontiers “Je n’en ai même pas un moi-même!”. “The Fight”, “Teenager” et “Cecilia” marquent les temps forts de ce set, où toute la puissance de la jeune compositrice se révèle. Il faut avouer que depuis ses débuts, Silly Boy Blue a véritablement éclos. Du bourgeon talentueux dont les capacités étaient évidente autant que l’apparente timidité à aujourd’hui, le changement se fait sentir. La musicienne s’assume pleinement et gère parfaitement son espace scénique, communique avec son public, joue parfaitement et enivre le spectateur dans son univers sous forme de cocon où il fait bon se perdre.

P.R2B : temps calme

P.R2B Chorus 2021
Photo : Louis Comar
P-2rb chorus 2021
Photo : Kévin Gombert

Pauline Rambeau de Baralon de son vrai  nom occupe la grande scène. Toute de jaune vêtue, P.R2B vient défendre le renouveau de la chanson française. Un exercice difficile auquel elle arrive a apporté un certain renouveau. Une instrumentation  moderne, un flow plus urbain, des compositions au reflets de plusieurs générations peuplent ce moment. La Berruyère apprivoise doucement le public du Chorus des Hauts de Seine. Un moment de calme qui contraste avec l’agitation juvénile de la veille.

Suzane : danseuse modèle 

Suzanne Chorus 2021
Photo : Louis Comar

Passée de serveuse à valeur montante de la scène française en très peu de temps, Suzane a su conquérir un large public. Ses compositions, souvent inspirées de son vécu et de problèmes de société, et sa formation de danse lui permettent d’offrir un show complet sans aucune assistance. Son carré et sa tenue bleu sont aujourd’hui devenus son célèbre uniforme. L’ensemble permet d’offrir un concert haut en couleurs et d’y aborder de nombreuses thématique comme le harcèlement de rue ou l’écologie… D’une énergie débordante, la chanteuse occupe toute la scène, courre, saute, virevolte, danse. Et tout est toujours parfait. Parfaitement synchronisé avec une voix précise. Mais certaines personnes font la remarque que le micro est parfois un peu loin… Seule explication, le matériel doit être d’aussi bonne qualité que les capacités scéniques d’Océane.

BENJAMIN BIOLAY : 

Benjamin Biolay Chorus 2021
Photo : Louis Comar
benjamin biolay chorus 2021
Photo : Kévin Gombert

20 ans se sont écoulés depuis la sortie de “Rose Kennedy”, le premier album de Benjamin Biolay. Son parcours en dents de scie ne l’a pas empêché de garder un public d’aficionados de la première heure et de l’élargir ces dernières années. Un notoriété parfaitement retranscrite par la configuration de la Grande Seine aujourd’hui. Un public plus calme (et mature) se rassemble dans les gradins alors que les nouvelles générations occupent la fosse. Sa composition scénique est complète. Entouré de musiciens talentueux, Benjamin Biolay aidé de sa voix si reconnaissable joue son répertoire  avec sérénité. Les lumières bleues et le public attentif donnent naissance à un concert intimiste. Un moment poétique et contemplatif à l’image du grand gagnant des Victoires de la Musique 2021.

Ayo : poetesse folk

Ayo Chorus 2021
Photo : Louis Comar

Programmée au Chorus sur la Grande Seine, il aurait été surement mieux d’intervertir avec Dionysos qui jouait dans l’Auditorium. La chanteuse propose un show minimaliste. Tout est centré sur sa musique, sa voix et les paroles qu’elle porte doucement à son public. Un moment de calme et de sérénité que le public aurait surement mieux apprécié dans un environnement qui invite à la contemplation et l’écoute attentive. Sa folk suave transforme, l’espace d’un instan,t les derniers mois étranges que nous venons de vivre. Un moment de beauté suspendu à apprécier dans un silence religieux.

Delgres : des accents d’amérique

delgres chorus 2021
Photo : Kévin Gombert
delgres chorus 2021
Photo : Kévin Gombert

Pascal Danae, chanteur et guitariste de Delgres, c’est fait connaitre avec le groupe Rivière Noire. Depuis 2015 c’est dans le trio Delgres qu’il revient aux sources du blues et de la musique caribéenne. Accompagné de Baptiste Brondy à la batterie et de Rafgee au soubassophone, Delgres offre aux festivaliers du Chorus des Hauts de Seine une prestation scénique solaire et estivale, qui colle parfaitement à la seule journée de beau temps de ces derniers jours. La composition instrumentale du groupe peu habituelle canalise les foules, et surtout les spectateurs à la recherche de la musique du monde et de hard blues.

Terrenoire :  aller les verts !

Terrenoire Chorus 2021
Photo : Louis Comar

Les deux frères, Raphaël et Théo Herrerias, originaires de Terrenoire, un quartier de Saint-Etienne, on créé leur duo en 2017. Initiés aux grandes scènes en faisant les premières parties des concerts de Clara Luciani, Eddy de Pretto ou encore de Feu! Chatterton, les stéphanois domestiquent instantanément le public du parvis de la Seine Musicale. Leur musique, leurs jeux de scène et leurs tenues ne sont pas sans évoquer une certaine esthétique des années 80 mais ils y ajoutent une forme de sobriété.Leurs chansons est une véritable mélange musical, entre électro, chanson française et hip hop qui rassemble et qui touche une audience très large. La foule grandit et se densifie jusqu’à la fin du concert et permet une montée en puissance du show  qui, nul doute possible au vue des réaction leur fera gagner de nouveaux fans.

Victor Solf : retour en force

Victor Solf Chorus 2021
Photo : Louis Comar
Victor Solf Chorus 2021
Photo : Louis Comar

Avant le concert de Victor Solf, les langues se délient. Celui qui avait connu le succès avec Her avait pris la meilleure des décisions : continuer à faire de  la musique malgré tout . Si le propos fonctionne quant au chanteur, c’est également le cas pour le public, toujours subjugué par l’immense aura du musicien, sa voix de velours et ses titres qui créent une véritable transe. Quand  à 21h05 il monte sur la scène du parvis, le monde semble s’arrêter alors que la leçon peut débuter. La fin de son précédent projet provoquée par le décès de son ami et compagnon de scène Simon Carpentier ne l’empêche de revenir en solo plus groovy que jamais. Sur les planches pour il transmet une énergie positive à la foule. Plus encore, il émeut en faisant danser. L’un peut se faire, l’autre aussi, avec une certaine aisance, mais combiner les deux semble tenir de l’impossible. Les corps électrisés se déhanchent alors que l’immense chanteur distille une boule d’énergie réparatrice. Les maux de ces derniers mois se dissipent, avec Her comme en solo, Solf prend des allures de gourou. De quoi distiller une fin de journée lumineuse à la scène du parvis, encore ensoleillée et dont le sol retiendra longtemps l’énergie ici donnée.


Festival Chorus 2021

Chorus des Hauts de Seine : un samedi sous le signe de la scène urbaine (10 juillet 2021)

Le samedi au Chorus des Hauts de Seine, depuis quelques années, rime avec rap, hip…

Molecule-360-Chorus-2021

Festival Chorus 2021 (09/07/2021) : Une première journée prometteuse

La musique reprend peu à peu ses droits. Dans la capitale, c’est le festival Chorus…

Hervé et Silly Boy Blue : un air de Bourges sur le rooftop du Champs-Elysées film festival

Qu’ont en commun Silly Boy blue et Hervé ? Leur passage au Inouïs du Printemps…

 

Sigrid,  jeune artiste de 24 ans, revient après s’être imposée comme l’un des talents les plus brillants de l’industrie après la publication de son morceau « Don’t Kill My Vibe » en 2017 et de la sortie de son premier album Sucker Punch en 2019. Sur « Mirror », la Norvégienne concocte la même recette qui a vu sa pop entraînante recueillir une telle approbation il y a deux ans. Et depuis le 26 mai, le nombre de vues s’envole sur youtube pour dépasser les 4 millions  en moins de 20 jours !

Les talents de compositrice de la star ont été combinés à ceux de la hitmaker Emily Warren dans le processus d’écriture pour un morceau qui incarne toute les qualités de la Pop moderne.

Le clip est un enchainement de plans. Sigrid passe d’une séquence à l’autre dans des décors et tenues, plus colorées les unes que les autres et toujours très différents. Chacun rappelle les clips d’autres Pop Stars féminines, tel que Billie Eilish, Lana Del Rey, Halsey, Selena Gomez, Sia ou même Taylor Swift. Rien que ça. Et ses référence, volontaires ou non, se font avec plus de décontraction, de légèreté, de dérision. On retrouve plus l’esprit d’une Pink ou d’une Avril Lavigne du milieu des années 2000.

Le tout ce conclu sur des scènes coupés du montage ou l’on voit notre chanteuse craquer, avoir des fous rires, louper les scènes.

Sigrid : “Et comme je ne peux pas rester immobile en chantant, il y a beaucoup de danse, de course, de conduite – vous pouvez dire que j’ai passé un bon moment sur le tournage.”

Ces scènes donnent encore plus de charme à notre jeune norvégienne, qui devrait très vite faire craquer le monde entier et devenir l’une des meneuses d’une nouvelle génération d’icônes musicales.

Ce nouvel extrait nous permet de patienter en attendant qu’un futur album ne soit annoncé et que la tournée ne soit programmée pour faire un détour en France et en Europe.

Comptez sur nous pour suivre de près l’artiste scandinave et vous très vite des nouvelles d’elle.

Découvrez le dernier clip de Sigrid, Mirror

Sigrid - Mirror
Grandma's Ashes - The Fates

“The Fates” : les Grandma’s Ashes dans la cour des grands avec leur premier EP

Le premier EP des Grandma’s Ashes est un condensé de ce que ce trio francilien…

“La chasse aux albums” : le 30 days songs challenge revisité à la sauce albums !

 On sait à quel point il est plaisant de participer à des challenges faisant appel…

Kirsten Stewart joue de ses charmes pour le nouveau clip des Rolling Stones (Vidéo)

De retour avec un 26ème album, les Rolling Stones ont choisi de balancer du lourd…

 

 

Bon on ne va pas insister sur l’année 2020. C’était une année pourrie, presque sans concerts, sans festivals, avec des sorties cinéma repoussées, des intermittents en PLS et j’en passe. Mais il y a quand même eu du bon et surtout des sorties d’albums marquants. La rédaction de Pop & Shot c’est concerté et vous a sélectionné les meilleurs LPs parus durant cette période. Ce top albums 2020 n’est pas classement et bien sûr n’engage bien sûr que notre bon goût. N’hésitez pas à participer en mettant le votre en commentaire 😉 .

Bonne Année 2021 à tous !

Niandra lades – you drive my mind

Niandra lades - you drive my mind top album 2020temps calme- circuit

temps calme- circuit top album 2020the wash – just enough pleasure to rememberthe wash - just enough pleasure to remember top album 2020duo- duo

 duo- duo top album 2020Agnes obel – myopiaAgnes obel - myopia top album 2020morrissey – i am not a dog on a chainmorrissey - i am not a dog on a chain top album 2020süeür – süeürsüeür - süeür top album 2020 top album 2020gerry cinnamon – the bonnygerry cinnamon - the bonny top album 2020kevin morby – sundownerkevin morby - sundowner top album 2020sick sad world music- anti covid volume 1  sick sad world music- anti covid volume 1  top album 2020Arctic Monkeys – Live At The Royal Albert HallArctic Monkeys - Live At The Royal Albert Hall top album 2020
Lady Bird – Brainwash Machine SettingLadybird - Brainwash Machine Setting top album 2020Sports Team – Deep Down HappySports Team - Deep Down Happy top album 2020The Strokes – The New AbnormalThe Strokes - The New Abnormal top album 2020Ozzy Osbourne – Ordinary ManOzzy Osbourne - Ordinary Man top album 2020
Fontaine D.C. – A Hero’s DeathFontaine D.C. - A Hero's Death top album 2020
Twisted Wheel – Satisfying The RitualTwisted Wheel - Satisfying The Ritual top album 2020
Tame Impala – The Slow RushTame Impala - The Slow Rush top album 2020
Yungblud – WeirdYungblud - Weird top album 2020
Liam Gallagher – MTV Unplugged Live At Hull City HallLiam Gallagher - MTV Unplugged Live At Hull City Hall top album 2020RUN THE JEWELS – RTJ 4RUN THE JEWELS – RTJ4 top album 2020THURSTON MOORE – By the FireTHURSTON MOORE – By the Fire top album 2020ROGER & BRIAN ENO – Mixing ColorsROGER & BRIAN ENO – Mixing Colors top album 2020RODOLPHE BURGER – EnvironsRODOLPHE BURGER - Environs top album 2020BOB DYLAN – Rough and Rowdy WaysBOB DYLAN – Rough and Rowdy Ways top album 2020FRENCH COWBOY – AFFRENCH COWBOY - AF top album 2020

KID CUDI – Man on the Moon 3KID CUDI – Man on the Moon 3 top album 2020OCTOBER DRIFT – Forever WatheverOCTOBER DRIFT – Forever Whatever top album 2020LUCIO BUKOWSKI – Hôtel sans étoilesLUCIO BUKOWSKI – Hôtel sans étoiles top album 2020Idles – Ultra MonoIdles - Ultra Mono top album 2020Fiona apple – Fetch the Bolt CuttersFiona apple - Fetch the Bolt Cutters top album 2020The Lemon Twigs – Songs for the general publicThe Lemon Twigs - Songs for the general public top album 2020

King Krule – Man Alive! (XL Recordings)King Krule Man Alive! (XL Recordings) top album 2020Protomartyr – Ultimate Success TodayProtomartyr - Ultimate Success Today top album 2020Michael Kiwanuka – KiwanukaMichael Kiwanuka - Kiwanuka top album 2020Paul McCartney – McCartney IIIPaul McCartney - McCartney III top album 2020

Merci à Julia, Léonard et Louis pour votre participation à l’élaboration de ce top album 2020 !


meilleurs clips

Top 40 des meilleurs clips de la décennie (2010 – 2019)

En ce début d’année j’ai décidé de faire une sélection des clips qui m’ont marqué…

Nos 100 meilleurs albums de la décennie

  Le voici, le voilà, notre classement des meilleurs albums de la décennie ! Après…

Nos 25 meilleurs albums de l’année 2019

    2019 se termine à peine que nous avons déjà établi notre liste des…

Le Printemps de Bourges est le  festival qui en temps normal marque le début de la saison des concerts en plein air. Cette année il aura été le premier évènement majeur à être annulé. Du confinement et de la crise sanitaire que nous vivons, qui a bouleversé notre quotidien et mets à mal le monde de l’évènementiel et de la culture tout particulièrement, ne pouvant pas ou si peu exercer, a permit une remise une perspective de la création musicale et de se demander à quoi cette dernière pourrait ressembler dans 3, 30 et 300 ans.

Ainsi l’equipe du Printemps de Bourges change le format de  “Rendez-Vous Demain !”, qui à l’origine était une série de conférences dédiées à la perspective culturelle, sous forme de capsules mensuelles. Le PdB a posé ces questions a différents artistes comme Aloïse Sauvage, Dinos, Woodkid et bien d’autres.

Ce nouveau format digital a pour objectif d’offrir une plus grande visibilité de réflexions qui concernent l’avenir de la musique et ses possibilités de développement.

Rendez-Vous Demain : les professionnels de la musique expliquent comment ils voient l’univers musical évoluer

Les 6 du mois rendez-vous sur la page Youtube du Printemps de Bourges pour découvrir la vision des artistes, des penseurs, des chercheurs autour du futur de la création musicale dans 3, 30 ou encore 300 ans.

Une belle idée, de belles réflexions, qui donneront peut être le “la” de l’avenir de la musique et des directions que ceux qui la font vivre vont devoir prendre.

En ce mois d’octobre, c’est Aloïse Sauvage qui se prête au jeu.  Découvrez cette première série de réponses, qui grâce à son naturel décomplexé offre des réponses aussi bien “lunaires” que visionnaires sur l’avenir de la musique.

” description=”Rendez-Vous Demain ! Saison 1 Episode 1 [Aloïse Sauvage]” /]


Bandit Bandit Trianon 2019

Inouïs du Printemps de Bourges 2020 : top 5 de nos coups de cœur à découvrir d’urgence !

Le Printemps de Bourges 2020, on s’en souviendra. Le 12 mars, la profession était sidérée,…

deferlantes 2019

Les Déferlantes Sud de France : on a rencontré l’équipe

Quand on pense à festival ce qui vient à l’esprit en premier c’est les artistes.…

Nuances de féminité au Printemps de Bourges 2017 (Reportage)

Il n’y a pas qu’une seule façon d’être féminine, il y en a mille. Il…