Author

Julia Escudero

Browsing

serge gainsbourg toute une vie documentaire france 3 2021De Gainsbourg que retenez-vous ? Ses frasques et ses provocations ? Ses compositions ? Son physique atypique et ses conquêtes magnifiques peut-être ? A moins qu’en ne lisant ce nom quelques notes révolutionnaires ne viennent se glisser dans votre oreille.

Serge Gainsbourg, génie de la chanson française, compositeur émérite derrière quelques uns des plus grands succès de France Gall, Françoise Hardy ou encore Juliette Gréco, a laissé une trace indélébile dans la chanson française. Le 2 mars, la France et le Monde pleureront les 30 ans du  décès de l’icône. Pour rendre hommage à l’Homme à le tête de chou France 3 lui consacrera le 26 février 2021 dès 21H05  une soirée spéciale à travers un documentaire émouvant. Un moment qui sera suivi par le spectacle musical “Les Serge”. Ce sont Stéphane Benhamou et Sylvain Bergère qui signent la réalisation de ce moment de télévision poignant et à fleur de peau narré par Romain Duris lui-même et qui voit pour la première fois Charlotte Gainsbourg se livrer sur son père. Pour raconter l’homme insaisissable, la belle Jane Birkin, sa plus célèbre épouse accepte de se confier ne laissant rien de côté, oubliant la pudeur pour mieux raconter l’homme sensuel qu’elle a tant aimé.

L’écume d’une vie

Celui qui fut pousser par Boris Vian à se tourner vers une carrière de musicien se dévoile de son enfance durant la seconde guerre mondiale et les souffrances d’un jeune juif lorsque l’antisémitisme faisait rage jusqu’au moment où le succès l’ayant changé, il vivait comme il aime à le dire le personnage qu’il avait su se créer pour sortir de son immense timidité. C’est à travers le prisme de ses amours et de sa luxure qu’il est aussi raconté. Brigitte Bardot, Jane Birkin, ses poly-amours et Bambou, toutes ont impacté la carrière de Lucien Ginsburg de son véritable nom. De la peinture au cinéma en passant par le film “Slogan” qui a vu naître sa relation avec Birkin, sans oublier ses écrits et ses révolutions inspirées par l’Angleterre, le punk et le raggae, rien n’est mis de côté. Impossible de ne pas en apprendre sur l’homme qu’on croit pourtant tant connaître et sur l’univers artistique de la ville qui l’a vu naître et mourir : Paris. Ses premiers pas sur scène dans le cabaret de spectacles mettant en scène des travestis : le Madame Arthur aujourd’hui couplé au Divan du Monde (un passage incontournable de la nuit parisienne qui manque clairement au souffle de la capitale européenne en ces temps troublés) sont mis en images comme ses célèbres frasques : le billet de 500 francs brûlé et “Lemon incest” sur lequel revient volontiers Charlotte Gainsbourg avec bienveillance. Ses premiers pas avec le “Poinçonneur des Lilas” l’un de ses plus beaux titres sont décrits alors que naît l’artiste au détriment de l’homme. Sa paternité y est contée avec douceur mais aussi son envie de surprendre et d’innover notamment en osant réinterpréter “La Marseillaise” façon reggae avec “Aux armes et cætera” alors que le France alors largement raciste était aussi choquée que la jeunesse ne l’adulait.

Pour le raconter se joignent à Jane et Charlotte, Andrew Birkin (le frère de Jane Birkin), Françoise Hardy et Thomas Dutronc. De quoi comme l’explique la note d’intention permettre de découvrir “Serge Gainsbourg comme on ne l’avait jamais vu jusqu’alors : débarrassé de ses masques, de son cynisme, de Gainsbarre, son mauvais génie, pour laisser découvrir un homme drôle, sensible, généreux et perpétuellement créatif.” Et ainsi de rejoindre Charlotte Gainsbourg qui se plait à parler de son père à travers la “pudeur d’un homme si original qui vivait avec une grande mélancolie”.  C’est de l’homme, loin des caricatures et du personnage qu’il est ici question.  Apprendre à le connaître derrière les portes fermées, avec douceur et bienveillance, avec respect et en toute intimité, voilà donc le pari fou que se sont lancés les deux réalisateurs de ce documentaire essentiel d’1 heure 45. Une soirée à ne pas manquer entre musique et émotions pour mieux connaître l’homme aux multiples visages.

Gainsbourg toute une vie : diffusé le 26 février 2021 à 21.05 suivi du spectacle musical “Les Serge” sur France 3.


HERVE VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2021

Victoires de la Musique : Hervé “Je voulais continuer à délivrer de la musique malgré la crise.” (Interview)

On n’arrête plus la tornade Hervé. Révélé au Printemps de Bourges 2019, la musicien a…

lux aeterna

Lux Æterna de Gaspar Noé : La passion de l’actrice (avant-première à l’Etrange Festival)

Si l’Étrange festival qui touche à sa fin dimanche 13 septembre a vécu nombre de…

Zone Blanche: «Il serait temps que la France se mette à la création de séries TV» (Interview Vidéo)

  Lundi 10 avril 2017, France 2 lançait sa nouvelle série en grande pompe: « Zone…

HERVE VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2021On n’arrête plus la tornade Hervé. Révélé au Printemps de Bourges 2019, la musicien a depuis su fédérer autour de lui un public friand de son univers atypique et sensible. Pendant le confinement de mars, le chanteur dévoilait une vidéo décalée dans laquelle faire des crêpes pouvait devenir un véritable moment de danse et d’art pour le titre “Si bien du mal”. Son premier album “Hyper” sorti en juin a tout pour redorer l’image de la musique francophone en marchant dans les pas d’Angèle, Carla Luciani et surtout d’Eddy de Pretto qu’il cite volontiers. A l’instar de ce dernier, Hervé mise sur le franc-parlé et les morceaux où chanson, french touch, électro et textes se côtoient. Une belle prouesse qui lui vaut d’être nommé aux Victoires de la Musique 2021. Une place bien méritée pour celui qui innove sans cesse tout en faisant de son naturel un atout maître. Rencontre avec un véritable artiste.

L’interview d’Hervé pour les Victoires de la Musique


les victoires de la musique 2021 nouveau trophée

Victoires de la musique 2021 : nommés et debrief

Le 11 janvier 2021, les Victoires de la Musique annonçaient enfin leurs nommés. Drôle d’année,…

Hervé et Silly Boy Blue : un air de Bourges sur le rooftop du Champs-Elysées film festival

Qu’ont en commun Silly Boy blue et Hervé ? Leur passage au Inouïs du Printemps…

Printemps de Bourges Jour 2, une journée sous le signe de la découverte

Jeudi 18 avril 2019, troisième jour du Printemps de Bourges et de belles découvertes musicales…

Chantier des francos 2021Depuis 20 ans, le Chantier des Francos accompagne chaque année une sélection des artistes francophones les plus prometteurs de l’année. Malgré la crise qui sévit dans le monde de la musique, 2021 n’échappe pas à la règle et propose un accompagnement à des artistes issus de tous les registres. L’objectif ? les coacher, les booster et les présenter au public tout en se focalisant sur la technique scénique et le live.  Le choix de poursuivre le dispositif malgré les difficultés est aujourd’hui un acte de résistance engagé que saluent les 22 sélectionnés, la profession et les mélomanes. Parmi les artistes sélectionnés, certains étaient déjà sélectionnés en 2020, quelques noms se sont pourtant ajoutés à ce palmarès qu’il était bon de retrouver et de découvrir lors de courtes performances en live le 26 janvier au cours d’une conférence de presse au théâtre de l’Atelier de Paris.

Difficile de ne pas se sentir privilégié-es en étant présent dans une salle de spectacle en ce début d’année 2021 et en étant unis par quelques notes de musique vécues enfin. Il est bon de rappeler que les salles de spectacles ont toujours respecté toutes les normes sanitaires imposées scrupuleusement et à la lettre minimisant les risques de contagion quasiment au chiffre de zéro. Alors que la profession se bat pour son droit de travailler comme d’émouvoir , il est plus que primordial de soutenir une scène émergente, talentueuse et inventive qui fait la fierté de la France.

Pour se faire, le Chantier des Francos propose de maintenir le cap mais aussi de s’adapter. Nouvelles formes, adaptation du parcours des artistes, nouveaux outils… tout a été repensé. Suzanne, Pomme, Christine & the Queens, Therapie Taxi, Radio Elvis, tous ont en commun d’être passés par ce dispositif. Cette année encore, ce sont les grands noms de demain qui sont formés et qui feront, on le sait, vibrer le public.


Une sélection comme toujours qualitative et variée

Côté artistes, on retrouve Aurus, Bandit Bandit, Bonnie Banane, Bro, Chateau Forte, Chien Noir, Clara Yse, Elia, Fils Cara (également vainqueur du prix Chorus), Ian Caulfield, Johnny Jane, Lonny, Lucie Antunes, Martin Luminet, November Ultra, Oscar Emch, Pr2B, Sally, Siau, Terrier (lui aussi vainqueur du prix Chorus), The Doug et Ussar. Découvrez les à travers leur musique dans la playlist ci-dessous. Attention, pépites en perspective!


Fils Cara présente le clip envoutant de “Sous Ma Peau”

Nous avions découvert Fils Cara lors du Prix Chorus 2020, il est de retour cette semaine…

chorus 2020

Prix Chorus 2020 : Du très bon et de l’excellent à la Seine Musicale (reportage)

Le 1er octobre 2020 était un jour charnière pour l’Ile-de-France. Si le ministre de la…

6 artistes de rock indépendant qui valent le détours et leurs albums qu’il faut écouter

Il fait beau dehors, il fait chaud,  mais nous voilà confinés dans notre salon.  Pour…

les victoires de la musique 2021 nouveau trophéeLe 11 janvier 2021, les Victoires de la Musique annonçaient enfin leurs nommés. Drôle d’année, nous direz-vous pour marquer les esprits en musique avec l’arrêt quasiment complet des concerts. Pourtant, la musique, elle n’a jamais été aussi importante qu’au cours de cette période particulièrement difficile. Elle aura peuplé nos moments de détresse durant le confinement, aura comme toujours été notre meilleure amie, se sera déclinée en streaming (lui valant d’ailleurs une nouvelle catégorie durant la cérémonie qui nous intéresse) mais aussi en vinyles et albums dématérialisés ou non et même en vidéos lives sur nos outils numériques.

Pour palier à l’absence de concerts et exceptionnellement cette année, les Victoires de la Musique renoncent aux récompenses lives dont la catégorie Révélation Live. Pour la remplacer s’ajoutent les catégories Révélation Féminine et Masculine. Une perception certes, qui ne colle pas à l’esprit libertaire de 2020 et son envie de casser les codes du genre pour être plus accueillant et bienveillant pour chacun.e, mais qui a surtout pour but de récompenser malgré tout un maximum d’artistes. Et avec une année si noire pour le monde de la musique, il est d’autant plus important de pouvoir parler au plus grand nombre et d’être présent sur les chaînes de télévision pour mieux sensibiliser le public et rappeler que la musique est essentielle et toujours présente même si elle est en souffrance.

Côté nommés, on connait déjà le nom du titre le plus streamé de l’année : « Ne reviens pas » de Gradur feat Heuss l’Enfoiré qui a récolté plus de 100 millions de streams. Un nom décalé au milieu d’une sélection traditionnellement “plus sage”. Parmi les autres candidats en lisse on retrouve les révélations de l’an passé qui ont bien grandit et qui visent aujourd’hui l’un des prix les plus prestigieux des fameuses récompenses: celui d’artiste féminine de l’année. Pomme et Suzanne tenteront de repartir avec le fameux trophée. Pomme confiait lors du Festival des festivals qu’elle avaient eu espoir que 2020 soit son année et qu’elle avait vu son rêve reporté en raison de la crise actuel. Public et professionnels lui confessent ainsi qu’elle a quand même marqué les esprits et qu’elle s’inscrit aujourd’hui dans le paysage musicale et dans la durée.

Les Révélations sont l’avenir de la scène française, c’est bien vers cette catégorie qu’il faudra donc se tourner , et cette année la rédac de PopnShot espère bien voir Hervé et Yseult, tous deux nommés triompher. D’ailleurs restez connectés pour découvrir leurs interviews réalisées par la rédaction. Sans plus de suspens découvrez la liste des nominations des Victoires de la musique 2020

Et les nommés sont …

Artiste féminine :

  • Aya Nakamura
  • Pomme
  • Suzane

Artiste masculin :

  • Benjamin Biolay
  • Gaël Faye
  • Vianney

Révélation féminine :

  • Clou
  • Lous and the Yakuza
  • Yseult

Révélation masculine :

  • Hatik
  • Hervé
  • Noé Preszow

Album  :

  • « Aimé » – Julien Doré
  • « Grand Prix » – Benjamin Biolay
  • « Lundi Méchant » – Gaël Faye
  • « Mesdames » – Grand Corps Malade
  • « Paradis » – Ben Mazué

Chanson originale (vote du public) :

  • « Comment est ta peine » – Benjamin Biolay – Auteur / Compositeur : Benjamin Biolay
  • « Corps » – Yseult – Auteur / Compositrice : Yseult
  • « Facile » – Camelia Jordana – Auteure : Camelia Jordana / Compositeurs : Camelia Jordana – Renaud Rebillaud
  • « La Maison de retraite » – Michel Jonasz – Auteur / Compositeur : Michel Jonasz
  • « Mais je t’aime » Grand Corps Malade & Camille Lellouche – Auteurs : Grand Corps Malade & Camille Lellouche / Compositrice : Camille Lellouche

Création audiovisuelle :

  • « Goliath » – Woodkid – Réalisateur : Woodkid
  • « La vita nueva » – Christine and the Queens – Réalisateur : Colin Solal Cardo
  • « Nous » – Julien Doré – Réalisateur : Brice VDH

Qu’est-ce que l’essentiel ? 20 artistes débattent autours de ce mot qui a marqué 2020

Un mot : essentiel, a beaucoup occupé l’espace médiatique et politique depuis le début de…

Victoires de la musique 2020 avec la selection des révélations : Hoshi, Suzane, Maelle, Pomme, Aloise Sauvage et Malik Djoudji

Victoires de la Musique 2020 : Liste des nommés et debrief sur les révélations de l’année ! (Reportage)

Lundi 13 janvier l’attente touchait à sa fin ! Les Victoires de la Musique avaient…

Le béaba du bon journaliste en festival, tout pour du contenu : Le cas Vianney

  Agent Pop & Shot, votre mission si vous l’acceptez : avoir une dédicace de…