Terres du Son 2018 – J1 : Juliette Armanet, Faire et Gregory Porter donnent le coup d’envoi de l’éco-festival!

Affiche officielle de Terres du Son 2018
@droits réservés

Ce Vendredi 6 Juillet marque la première journée de la quatorzième édition du festival « Terres du Son » au Domaine de Candé à Monts, Touraine. Si la France s’est arrêtée de respirer une bonne partie de l’après-midi pour cause de Mondial, cela n’a pas empêché le festival de débuter sous les meilleures auspices avec les solides prestations de Juliette Armanet, Faire, Gregory Porter mais aussi des groupes locaux tels que Revivor et Scratchophone Orchestra. Reportage.

Terres du Son : Entre Festival et Mondial

Le château du domaine de Candé près duquel se déroule le festival Terres du Son

Le château du domaine de Candé près duquel se déroule le festival Terres du Son

En se rendant au Domaine de Candé pour la première journée de Terres du Son, il n’est pas vraiment surprenant de ne croiser pratiquement personne. La faute à un soleil étincelant et une température élevée? Non. Au foot bien sur! Les passants affublés de maillots tricolores, les colliers hawaïens en bleu-blanc-rouge accrochés au rétroviseur dans les différentes voitures croisés sur la route sont là pour le rappeler. Comment concilier Mondial et Festival? Est ce qu’il y aura un écran géant? Est ce que le match des Bleus va impacter le nombre de spectateurs?

Solidarité de temps de grand événement sportif, si on s’intéressait au résultat du match, il était très facile de trouver un bénévole pour vous annoncer le score (même sans avoir rien demandé) ou d’évaluer le déroulé du match à l’oreille en entendant les exclamations plus ou moins prononcées de groupes de supporters parmi les bénévoles du festival suivant le match en attendant les spectateurs. Mais ce festival alors ? Qu’est ce qu’il a donné?

Terres du Son : La surprise Revivor !

Sur la scène Propul'son, Revivor est la première belle surprise du festival Terres du Son

Sur la scène Propul’son, Revivor est la première belle surprise du festival Terres du Son

Un petit tour par l’éco-village pour commencer la journée de festival permet de se rendre compte que Terres du Son n’est pas qu’un simple festival. Impliqué dans la question écologique, toute la partie de l’éco-village est un mélange de stands d’association de prévention et d’activités ludiques. De quoi sensibiliser à des thématiques aussi diverses que le tri des déchets, le nucléaire tout en gardant un aspect plaisant. De quoi apercevoir la fin de la représentation du duo de cold pop Grande qui après avoir revisité l’histoire de la Petite Sirène sous un angle inédit verse dans le psyché rock avec un rythme entêtant et prometteur sur la scène Grizzly de l’éco-village. Il était temps maintenant d’aller voir les différentes scènes du festival

Dans le courant de l’après-midi, les premiers à jouer se trouvaient sur la scène Propul’son sponsorisée par la Région Centre Val de Loire. Amuse bouche en attendant les gros morceaux? Absolument pas! Le groupe Revivor, mi tourangeau mi londonien, a été plus qu’impressionnant! Étiqueté modern soul, le temps d’une petite heure, cela a été un véritable voyage dans le temps et l’espace. Pas besoin de DeLorean pour avoir l’impression de se retrouver dans les 70’s et dans le Sud des Etats Unis. Soul, funk, blues avec une petite pointe de hip hop dans le flow de Renn Washington, Revivor a été une véritable révélation du festival Terres du Son! Et le festival ne faisait que commencer! Par politesse, le chanteur londonien a bien demandé le score en cours du match pendant son set ( qui a été décalé d’une grosse demi heure), mais pas sur que les spectateurs, enchantés malgré la chaleur, en avaient véritablement quelque chose à faire…

Terres du Son : Juliette Armanet fait le show!

Sur la scène Propul'son, Revivor est la première belle surprise du festival Terres du Son

Juliette Armanet sur la scène Ginkgo de Terres du Son

Baxter Dury sur la scène du Biloba nous offre sa bonne pop anglaise à l’ancienne, une prestation assurée et classique avant la prestation de celle qui peut être considérée comme la tête d’affiche du jour : Juliette Armanet. Dans un costume gris électrique, la chanteuse de variété du moment, se déchaîne comme jamais sur scène, n’hésitant jamais à donner de sa personne.Une toute autre facette du personnage s’offre ainsi à nous en pleine Prairie de Terres du Son, la rendant encore plus riche et intéressante qu’elle ne l’est déjà. Tout de suite après, un véritable transfert de public s’est opéré de la scène Gingko à celle du Chapit’O pour voir le trio fondateur de la Gaule Wave : FAIRE ! Aperçu il y a une poignée de jours en ouverture du Champs Elysées Film Festival , Faire livre une prestation toute aussi décalée mais aussi plus rock qu’à la Maison du Danemark! « Vive la France », « Vive la Gaule! On va bien vous mettre la gaule! », dans un sens à leur manière, le trio participe à sa manière à cette journée tricolore, ou les spectateurs affublés d’un maillot de foot ou de drapeaux tricolores sur le visage continuent d’affluer en masse sur la Prairie de Terres du Son alors que le soleil se couche… Comme prévu, Faire retourne la scène du Chapit’O avec son style si particulier et unique.

Terres du Son : Scratchophone Orchestra emballe le public

Les Scratchophone Orchestra terre du son

Les Scratchophone Orchestra

De retour sur la scène Propul’son, le groupe tourangeau d’electro swing Scratchophone Orchestra met très peu de temps à impressionner au moins tout autant que Revivor! Saxophone, violon, contrebasse et table de mixage font bon ménage pendant un set d’une bonne heure, qui privilège rare, a même droit à un rappel! Le public, rapidement conquis par Aurélien Mourocq dit « Le Gitan »  qui le sollicite souvent, se donne à fond et est de loin le plus enthousiaste pour ce voyage grand écart entre l’électro et le jazz sentant bon les années 30.

La transe caribéenne des Colombiens de Ghetto Kumbé participe, elle aussi, au grand voyage qu’aura offert cette première journée de Terres du Son, ou rythmes entêtants traditionnels se trouvent saupoudrés de machines électroniques orchestrés par les membres du groupe que l’on ne distingue que par leurs costumes fluorescents!

Le football n’aura décidément jamais été loin en ce vendredi après midi, Gael Faye tenant à expliquer que son équipe est une équipe franco-belge. Mais assez rapidement, le chanteur grâce à son flow et ses paroles ciselés finit par changer de sujet en parlant, à travers ses chansons, entre autre de son Rwanda natal et de hip hop. La Révélation Scène des Victoires de la Musique 2018 assure une prestation de qualité qui va durer jusqu’à minuit passé en continuant d’emballer de plus en plus de festivaliers.

Fin de cette première journée de Terres du Son avec une programmation de très bonne qualité. Le foot aura beau avoir occupé les esprits une bonne partie de la journée, la qualité des interprètes aura bien vite fait oublier cet engouement. Le Mondial pourra attendre de reprendre mardi soir, entre temps, il y aura eu festival. Et au vu de la qualité des prestations de Faire, Juliette Armanet, Revivor ou bien encore autres Scratchophone Orchestra, c’est un superbe festival qui s’annonce en perspective!

Nos coups de coeur du Printemps de Bourges 2018

Bilan du Printemps de Bourges: 150 artistes dans les salles, 140 concerts extérieurs, 250 concerts…

Contact Ontarois 2018

A la découverte de la scène Franco-canadienne: Contact Ontarois

Durant le mois de janvier nous avons été invités dans la capitale canadienne, Ottawa pour Contact…

Les Nuits Secrètes 2017 dévoilent leurs mystères

Les Nuits Secrètes d’Aulnoye-Aymeries reviennent pour une 16ème édition les 28,29 et 30 juillet. Le…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *