Lendemain de concert? Un petit café Jones brothers coffee et ça repart

Hier soir tu étais en concert et d’ailleurs c’était bien cool. L’artiste s’est donné, a parlé avec son public, il a même chanté tes titres préférés. Toi dans le fond de la salle, tu as commencé par danser timidement pour ne pas renverser ta bière. La chaleur est montée, normal en ce moment il fait très chaud. La pinte dument avalée, te voilà plus proche du premier rang, tu danses avec plus d’assurance, prends quelques photos, chante fort et faux, rigole à gorge déployée avec ta copine.

D’ailleurs pour en parler tu prends même quelques verres à la sortie du fameux show le tout avec quelques mozza sticks à la cool. La conversation est intense, les minutes défilent trop vite.

Et voilà qu’au milieu de cette discussion, ton amie te parle de ce nouveau café le Jones Brothers Coffee.

C’est une bonne chose, le café tu aimes ça, d’ailleurs bien avant l’arrivée de Starbucks en France, tu rêvais de ces gobelets blancs immenses pleins de cette agréable mixture. Depuis le débarquement du géant dans l’hexagone, le café est devenu un art et nombreux sont les producteurs à se lancer dans l’aventure. Seulement, au milieu de tout ça comment faire le tri?

jones brothers

C’est le lendemain et tu rêve de ton premier café pour te réveiller, ton second pour aller avec ta cigarette et écrire tes papiers, comme dans « Californication » un peu, ton troisième parce que c’est cool après manger. Heureusement chez Jones Brothers Coffee, ils sont sympas, ils t’ont envoyé un petit paquet avec cinq de leurs saveurs, des capsules adaptables aux machines Nespresso, et une petite tasse pour aller avec. Tu goûtes l’Elevate, les capsules bleus, doux et léger qui réveille doucement, ça aide à écrire, à raconter le concert sur papier, à parler festivals et cinéma, ça aide à te focaliser.

Bien loin de la planète Starbucks (reconnaîtras-tu cette micro référence à « Fight Club »?) cette marque globe-trotteuse est crée par des indépendants qui mettent un point d’honneur à créer des cafés d’origine, cultivés par des producteurs du Monde entier. Dirigée par le gallois d’origine Richard Jones, cette marque est basée à Amsterdam, bha oui un coffee à Amsterdam ça peut aussi être un lieu où boire un café mon petit coquinou. Son but depuis plus de 15 ans? Démocratiser le bon café en Europe. Pour se faire, il propose un breuvage 100 % arabica issu du commerce équitable et a même crée son bar à espresso dans ses locaux aux Pays-Bas. Désireux de proposer des idées, l’équipe propose même des recette à base de café comme le iced latte sur son site internet et bientôt des recettes alcoolisées histoire de rigoler et d’avoir de l’énergie en soirée. Que du cool. Le second café de la journée, le Gigolo remplace tes croissants, normal riche en goût il possède une note de caramel et de chocolat, le troisième, l’Enigma est fruité et léger pendant que tu penses à ce que tu vas écrire sur la très dense nouvelle saison de « The Handmaid’s Tale » parce qu’après avoir pleuré sur l’épisode 11 de la saison 2, il faudra en parler. Pour l’heure The Growlers passe dans tes oreilles, et il y a encore bien des choses à dire sur la dernière performance d’Asaf Avidan. Une tasse de plus et on en parle.

jones brothers

Ce contenue n’étant pas sponsorisé- et non, on peut parler d’une marque juste parce qu’elle est bien sympa- je te conseille de tester quelques capsules, en livraison partout en France. Rendez-vous sur le site Internet pour tester tout ça.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *