Author

Louis Comar

Browsing
Grandma's Ashes - The Fates
Grandma’s Ashes – The Fates

Le premier EP des Grandma’s Ashes est un condensé de ce que ce trio francilien fait de mieux, un best-of de leurs 3 années d’existence. Les trois rockeuses maitrisent le live à la perfection, mais avec « The Fates », c’est en conditions studio que l’on a l’occasion de découvrir leur univers mélangeant « Rock, goth et une touche d’absurde ».

 

« A.A », le premier des cinq titres est une invitation à entrer dans cet EP. Envoutant et très travaillé, ce morceau est une belle introduction à l’univers des Grandma’s Ashes. Les riffs, ancrés dans le style rock stoner, rappellent l’amour du groupe pour le live et lancent parfaitement les hostilités. Une attention toute particulière est donnée aux voix sur l’ensemble des morceaux composés. Cela se retrouve tout particulièrement sur l’énergique et psychédélique « Radish Cure » où le chant d’Eva nous emporte complètement.

 

à la lignée d’un enterrement et d’un sketch des Monty Python

 

Le trio aime placer des touches d’humour dans ses titres, on peut même dire que les trois artistes emportent l’auditeur dans “un voyage en train fantôme à la lignée d’un enterrement et d’un sketch des Monty Python.” Après nous avoir parlé de poisson rouge dans « A.A », c’est au tour de Fiona de Shrek d’être mise avant dans « Song for Fiona ». Sans trop savoir pourquoi, ce morceau reste dans un coin de la tête. C’est sûrement grâce à sa belle construction, ses passages mélodieux habillement alliés à une instru où la disto est très présente.

Impossible de s’exprimer sur « The Fates » sans aborder le single « Daddy Issues ». C’est un titre terriblement efficace qui mélange de belle manière des passages stoner, prog et mélodiques. Pour Éva, Myriam et Édith, ce morceau (comme beaucoup d’autres d’ailleurs) est une sorte « d’exutoire super efficace pour parler de thèmes qui leurs pèsent ». C’est ainsi qu’avec beaucoup de pudeur mais aussi de dérision, elles parlent dans « Daddy Issues » de « problèmes de papa ».

 

C’est un premier EP très structuré qu’offrent les Grandma’s Ashes, et c’est tout logiquement qu’il se referme sur « Outro », un titre entièrement instrumental qui montre tout le talent et la technique du groupe.

Avec « The Fates » le jeune trio Grandma’s Ashes signe un premier EP de très bonne qualité. Il est le fruit de trois années de travail et d’expérimentations, reflétant parfaitement l’exigence d’Éva, Myriam et Édith envers leur musique. Les « petites » Grandma’s Ashes ont sorti un grand EP avec « The Fates », faisant honneur aux illustres artistes (Black Sabbath par exemple) déjà passés par ces studios Ferber où l’EP a été enregistré.


RoSaWay dévoile le clip live session de “Good for You”, un vent frais et mouvementé

Pour bien débuter ce mois de février dont on espère qu’il sera aussi satisfaisant que…

HERVE VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2021

Victoires de la Musique : Hervé “Je voulais continuer à délivrer de la musique malgré la crise.” (Interview)

On n’arrête plus la tornade Hervé. Révélé au Printemps de Bourges 2019, la musicien a…

Grandma's Ashes - Daddy Issues

Interview Grandma’s Ashes : “un mélange entre rock, goth avec une touche d’absurde”

Éva, Myriam et Edith se sont rencontrées jam session. Armées d’une basse, d’une batterie et…

Prudence Be WaterMais qui est Prudence ? Sous ce mystérieux nom de projet se cache Olivia Merilahti, la voix de The Dø. Après 10 ans de succès avec The Dø, elle prend une autre direction qui permet à son songwritting d’explorer une autre sphère et de laisser place à sa propre lumière.

C’est avec “Be Water”, un EP de 5 titres pop sorti le 4 novembre que se dévoile tout le potentiel de Prudence. Un potentiel que l’on connait bien, dans ce précédent groupe, la chanteuse était connue pour être une bête de scène mais aussi pour sa voix cristalline reconnaissable entre toutes. Le duo qu’elle formait avec son compagnon avait d’ailleurs la force de créer du tube pop sur demande aussi grand public qu’acclamé par un public pointu adepte de sonorités indépendantes. Un premier single “On my shoulders” avait mis tout le monde d’accord. La belle aura-t-elle la même âme en solo ? Que vaut la moitié charismatique de The Dø ? Autant dire que les attentes sont élevées à la découverte de cette jolie galette.

Cette dernière s’ouvre avec le titre éponyme “Be Water” qui nous met tout de suite dans l’ambiance : Olivia met la barre très haute. Ce morceau est à la fois posé, plein de légèreté mais aussi très intense avec la voix claire de la chanteuse qui nous transporte à chaque refrain. Cette voix que l’on retrouve dans un registre similaire avec “Offenses”, où Prudence s’aventure à chanter dans la langue de son pays de naissance, la France. C’est une alternance de français et d’anglais qui est proposée dans ce titre. Avec des changements de rythmes bien orchestrés dans la partie instrumentale correspondant à l’utilisation des deux langues, cette rare tentative d’Olivia de chanter en français est une réussite.

Prudence - Olivia MerilahtiParce que cet EP est très bien conçu, Prudence ne se cantonne pas qu’à un seul registre et c’est ainsi qu’il est possible découvrir le punchy et dansant “More Love (Don’t Go Home)” dont la partie instrumentale, qui monte crescendo au fil du morceau, accompagne de très belle manière le chant, les rendant indispensables l’un à l’autre. Pour continuer de danser il faut se tourner vers “Never With U”. Un titre résolument pop qui, sur certains passages, rappelle Marina (ex Marina & The Diamonds). Si parmi les autres morceaux de l’EP il était possible de trouver quelques touches de mélancolie dans les sonorités, ce n’est pas du tout le cas de celui-ci qui du début à la fin nous transporte dans un univers dansant. Indéniablement un des titre phare de cette sortie.

Tiens, sur la dernière piste de cet EP il y a un air de déjà entendu ! En effet, Prudence gratifie ses fans d’une collaboration avec le génial Kiddy Smile qui remixe “More Love” à sa manière. Ce travail donne une autre dimension à ce titre, nous permet de l’entendre sous une tout autre facette, dans une ambiance plus clubbing. Une très belle manière de clôturer “Be Water”.

“Be Water” est une très belle entrée en matière dans l’univers de Prudence. Cet EP, très bien réalisé dans son ensemble, nous offre un aperçu de tout le potentiel du projet, que ce soit en studio ou en live. Olivia Merilahti a su s’entourer pour le concevoir (Xavier de Justice, Surkin, etc.) et nous apporte une collaboration inattendue en fin d’EP mais qui prend tout son sens une fois qu’on l’écoute. Cet ensemble de cinq titres de très bonne qualité nous promet du très bon pour l’album qui sortira début 2021.

Prudence – Never With U

Prudence - Never With U (Official Video)

TEMPS CALME LIVE

6 musiciens francophones (variés) qui assurent à découvrir et soutenir d’urgence!

La musique francophone a créativement parlant de très beaux jours devant elle. Les nouveaux arrivés…

FOO FIGHTERS SHAME SHAME

Foo Fighters dévoile un nouveau titre groovy :« SHAME SHAME »

Après avoir fêté ses 25 ans l’an dernier, la bande emmenée par Dave Grohl nous…

chorus 2020

Prix Chorus 2020 : Du très bon et de l’excellent à la Seine Musicale (reportage)

Le 1er octobre 2020 était un jour charnière pour l’Ile-de-France. Si le ministre de la…