A couteaux tirés : Rian Johnson casse (encore) les codes !

Affiche américaine d’A couteaux tirés


Dans le cadre du Club 300 d’Allociné était projeté au Forum des Images, A couteaux tirés, le dernier film de Rian Johnson, le metteur en scène de Looper et des Derniers Jedi. Au programme, une enquête façon  » Agatha Christie » convoquant un casting hollywoodien mirifique ( Daniel Craig, Chris Evans, Jamie Lee Curtis…). Un film plus « sage » pour celui qui a défrayé la chronique il y a deux ans avec le controversé Episode VIII de la saga Star Wars? Critique ( sans spoiler).

A couteaux tirés : De quoi ça parle ?

La famille Thrombrey au grand complet.
A couteaux tirés

Célèbre auteur de polars, Harlan Thrombey ( Christopher Plummer) est retrouvé mort dans sa somptueuse propriété, le soir de ses 85 ans. L’esprit affûté et la mine débonnaire, le détective Benoit Blanc ( Daniel Craig) est alors engagé par un commanditaire anonyme afin d’élucider l’affaire. Mais entre la famille d’Harlan (comportant rien de moins que Jamie Lee Curtis, Don Johnson, Chris Evans, Michael Shannon, Toni Collette, Katherine Langford et Jaeden Martell) qui s’entre-déchire et son personnel qui lui reste dévoué, Blanc plonge dans les méandres d’une enquête mouvementée, mêlant mensonges et fausses pistes, où les rebondissements s’enchaînent à un rythme effréné jusqu’à la toute dernière minute.

A couteaux tirés : Est ce que c’est bien ?

Image extraite d’A couteaux tirés, de Rian Johnson

Après le tumulte né de la réception de « son » épisode de la saga Star Wars, on avait plus trop entendu parler de Rian Johnson. Le réalisateur américain qui avait gagné en visibilité avec le sympathique et rondement mené Looper en 2012 revient avec un film d’enquête sur un meurtre commis dans une maison bourgeoise. Faux semblants. Famille richissime se déchirant l’héritage familiale. Suspects multiples avec chacun de bons mobiles. Cadre luxueux. A couteaux tirés a tout d’un Cluedo de luxe. Un simple divertissement ? Un bonbon sucré pour faire passer la pilule amère (selon certains) des Derniers Jedi? Pas seulement…

Car, encore une fois, Rian Johnson prend un malin plaisir à jouer avec les attentes du spectateur. Sans spoiler quoi que ce soit, car comme l’a si bien dit Johnson dans sa présentation du film, « don’t tell your friends who done it, because it’s a whodunit« , le film a cette qualité rare qu’il ne ressemble pas à ce que la présentation laisse entendre. Ainsi, le personnage principal du film n’est-il pas Daniel Craig, le détective Benoit Blanc, ersatz d’Hercule Poirot dont nous suivrions l’enquête pas à pas pour découvrir qui est le meurtrier d’Harlan Thrombey. Le cœur du donut  de l’intrigue d’A couteaux tirés est dans le cheminement du personnage de Marta, incarné par Ana de Armas, qui confirme le potentiel aperçu dans Knock Knock, mais qui est, de prime abord la moins « connue » du casting pléthorique du film. Ainsi, même les personnages secondaires des plus jeunes membres de la famille Thrombey sont incarnés par Katherine Langford ( inoubliable Hannah Baker de 13 reasons why) et Jaeden Martell ( le Bill Denbrough enfant dans la nouvelle saga Ça ).

Ponctué de nombreux rebondissements, baladant le spectateur de statu quo en statu quo en le prenant constamment à contre-pied et usant savamment de l’humour ( on ne « sort » jamais de l’intrigue pour autant), A couteaux tirés est une franche réussite. En détournant les codes du « whodunit » pour mieux les sublimer, le film surprend agréablement par sa finesse et son aspect plaisant.  De plus, Rian Johnson, se faisant plaisir, réussit à glisser deux-trois piques à l’Amérique de 2019 clivée irrémédiablement entre Démocrates et Républicains pour mieux renvoyer toute cette famille richissime dos à dos concernant l’hypocrisie de leur rapport de classe envers l’extérieur. Enfin, une dernière petite flèche du Parthe glissée sur la vacuité de s’attacher autant à la notion d’héritage, comme un message adressée aux nombreux haters lui étant tombé (injustement) dessus après l’Episode VIII achève de nous convaincre d’avoir passé un excellent moment avec un thriller drôle, rythmé, plaisant et excellemment interprété. Un agréable moment proposé par Rian Johnson avec sa partie de Cluedo de luxe !

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *