Tag

canada

Browsing

Les Francos de Montréal ont un seul mot d’ordre : prouver la pluralité et la richesse de la scène francophone de par le Monde. Pour ça, Laurent Saulnier, programmateur de l’évènement pour sa dernière édition en 2022, qui se tient chaque année au mois de juin varie les plaisir et offre une belle visibilité à ceux qui chantent en français quelque soit leur registre. Si côté France, on connait déjà de nombreux noms présents sur le festival de PLK à Eddy De Pretto en passant par Fishbach ou Clara Luciani, le Canada francophone avec à sa tête le Québec mais pas uniquement cache aussi son lot de pépites. De retour des Francos, on vous rapporte jet lag en tête une autre façon de chanter en français.

Allô Fantôme

Le projet solo de Samuel Gendron (Efy Hecks, Blood Skin Atopic, Mort Rose) a de quoi surprendre. Le chanteur a choisi de collaborer avec 8 musiciens pour développer son style. Saxophone et clavier la dispute aux traditionnelles guitares pour un rendu aux couleurs 70’s qui enchante. Le premier EP éponyme de la formation a été publié en 2022. Au programme 4 titres évocateurs portés par une esthétique soignée et barrée. Avec une énergie rétro le combo invite à un grand bal populaire hippie. Bienveillance et bien-être se dégagent de notes solaires travaillées. Le titre « Sur la pointe des pieds » swingue d’ailleurs tout particulièrement et met en valeur un clavier entêtant. Le théâtre est aussi au cœur d’une formation qui aime se donner en spectacle et cultiver l’art scénique. Une machine à remonter le temps, en accord pourtant avec son époque, à écouter d’urgence.

Les Louanges

En janvier 2022, les Louanges revenaient avec un nouvel opus « Crash ».  Le groupe de musique de Vincent Roberge était des plus attendus. La preuve alors qu’ils font la surprise de débarquer en concert aux Francos de Montréal pour la deuxième journée du festival. Il faut dire que le combo se prête parfaitement à son cadre. Les Louanges convoquent l’été mais osent lui apporter des inspirations jazzy … comme toujours dans la langue de Molière.  Comme Montréal sait créer ses tendance, la formation s’essaie aux mélanges. En sort un cocktail savoureux, des intonations chansons, un chant aspiré façon « La Canopée » de Polo & Pan, des refrains accrocheurs, des riffs empruntés au low-fi et aux rythmiques plus dansantes. Le résultat varie d’un titre à l’autre s’ose et se tord.  A écouter avec des glaçons pour s’enivrer en musique.

Le Couleur

Qu’on se le dise, Le Couleur refuse d’être cataloguer dans un seul genre. D’ailleurs le nom du groupe donne un sérieux indice sur le sujet. On met un adjectif masculin pour mieux personnifier un mot féminin. L’alliance prend, les albums sont dans la même veine. Dernier en date « Concorde ». Obsédée par la mort et par l’oiseau de fer aussi indestructible que le Titanic dont le sort funeste fut sceller pour un bien petit incident, Laurence Giroux-Do a décidé de composer une album entier autour de la perte. Mais pour quelle la couleur de cet opus devrait-elle être le noir deuil ? Pour aucune raison répond la bande. Topo ce nouvel opus s’emplit de saveurs sucrées, ode à la vie qui a été et aux fascinations. Étincelle de lumière dans l’obscurité, Le Couleur joue autant sur l’élégance et les changements de styles que La Femme a pu le faire avant eux.

Ponteix

Bien que non programmé cette année, c’est bien aux Francos de Montréal que nous avons pu découvrir Ponteix et même, le croiser cette année. Le projet de Mario Lapage a déjà joué dans nos vertes contrées. Attachée à notre pays, le musicien s’offrait récemment une reprise du culte « La Bohème » de l’immense Aznavour. Avec un rythme adoucit dans la bouche du brun au cheveux au vent, le morceau retrouve sa nostalgie du temps qui passe, son ode à l’art et se paye une nuance de modernité qui n’entache en rien son origine. Pour autant, la chanson française n’est pas  la carte maîtresse de Ponteix. En effet, le musicien qui chante aussi en anglais offre une pop organique qui emprunte à la funk et à un psycho-rock élégant. En 2019, le musicien publiait son premier album « Bastion » qui mettait en lumière les communautés isolées de l’Ouest du Canada. 2021 lui permet d’explorer de nouvelles textures s’aventurant vers le r’n’b, la pop et même une touche électro. Le touche à tout n’aura pas de cesse de repousser l’horizon et mérite de faire un détour à ses côté dans des aventures qui repoussent les frontières.

Laurence-Anne

C’est en première partie de La Femme que les spectateurs des Francos ont pu découvrir la douce Laurence-Anne. La chanteuse profite d’une pop aérienne légère. En français dans le texte, elle transporte dans un univers qui touche à la dream pop et y ajoute qui guitare qui sonne franchement. Avec trois albums à son actif, la tornade aux cheveux bleus se suffit à elle même pour créer un univers envoûtant et léger. Sa voix est son outil majeur mais chaque note de guitare y sonne et résonne. Le titre « Indigo » l’une de ses plus belles réussites, porte ses mélodies à fleur de peau et confinent dans un nuage emprunt de douceur. La musicienne s’offre un tour du Canada cet été et promet donc une « Tempête » de retombées. Laissez vous happer par ses vents puissants, le moment promet d’être beau et puissant.


LaFrange par Louis Comar

6 projets de meufs stylées pour amplifier son mois d’avril

Les restrictions levées et voilà que la reprise musicale a déjà de quoi donner des…

contact ontarois ottawa

A la découverte de la scène Franco-canadienne: Contact Ontarois

  Durant le mois de janvier nous avons été invités dans la capitale canadienne, Ottawa pour…

Le béaba du bon journaliste en festival, tout pour du contenu : Le cas Vianney

  Agent Pop & Shot, votre mission si vous l’acceptez : avoir une dédicace de…