Supernatural-dean-sam

Le 19 novembre 2020 était diffusé sur la CW ( le lendemain en France sur Série Club) le 20eme épisode de la 15ème saison de Supernatural. Le 327eme et dernier. Au mois de mai 2021, elle devrait sortir en DVD/Blu Ray. En attendant, dans cet entre-deux, on revient sur la fin de cette série qui aura marqué les esprits, notamment par sa longévité … Un au revoir très personnel.

Supernatural : Qu’est ce que c’était ?

Après la mort surnaturelle de sa femme, Mary, John Winchester (Jeffrey Dean Morgan vu dans Watchmen ou  The Walking Dead) décide de devenir un « chasseur » pour retrouver le démon qui l’a tuée et ainsi venger sa mort. Il entraîne avec lui ses deux fils, Sam ( Jared Padalecki vu dans La maison de cire ou Gilmore Girls) et Dean ( Jensen Ackles vu dans Dark Angel ou Smallville), qui seront élevés comme des soldats et grandiront dans cet univers. Vingt-deux ans après, John disparaît et Dean décide d’aller retrouver Sam qui se trouve à l’université de Stanford pour l’aider à rechercher leur père. Tout au long de la saison, ils sont à sa recherche en combattant des esprits, des polymorphes et d’autres monstres. Mis à part la recherche de leur père, l’histoire et la mise en scène présentent chaque épisode comme un nouveau film d’horreur. (résumé saison 1)

As time goes by…

ça a commencé comme ça … The road so far. Bien sur, en quinze saisons, il y en a eu des rebondissements. Il y a eu des périodes fastes et des périodes creuses ( les Léviathans), d’ailleurs en aparté c’est juste là pour le lien des meilleurs épisodes de Supernatural. Revenons à nos moutons -estropiés- car, il est bien connu que le bétail mutilé est un signe avant coureur de toute bonne présence démoniaque. Les vrais savent. Comme toute série durant quinze saisons, il y a eu des cliffhangers prenants, d’autres ratés. On pouvait même finir par deviner un certain schéma ( lequel des deux frères va se sacrifier/maudire pour le salut de l’autre cette saison ? Il y a eu des résurrections et parfois même des re-morts. Des changements d’alliance et même un frère caché ( pas la pire des nombreuses intrigues secondaires loin s’en faut). Bref en quinze saisons, tout le bestiaire possible et imaginable de l’imaginaire du cinéma de genre y est passé. Au point qu’à l’aurée du chemin, voilà ou nous en sommes ….

Après 17 ans (en effet, il s’est déroulé un an entre la fin de la saison 5 et le début de la saison 6) à combattre les monstres, démons, anges et créatures mythiques, les frères Winchester accompagnés de l’ange Castiel, auront à affronter Dieu lui-même (Chuck), qui furieux d’avoir été une fois de plus défié, prend la décision de déclencher lui-même l’Apocalypse. En libérant les âmes et créatures de l’enfer, Dieu fait revenir les anciens ennemis que les frères ont combattus. Tandis que Jack, après avoir été tué par Dieu se réveille dans le Néant où il retrouve l’Ombre et La Mort. (résumé saison 15)

Supernatural : Puisque tu pars …

Alors voilà ce que ça fait … Ce n’était pourtant pas faute d’avoir été prévenu par ceux qui avaient pu avoir des précédents un peu plus anciens, les fans de Buffy ou de Friends qui disaient avoir grandis en même temps que les personnages. Qui se rapportaient à tel ou tel épisode ou bien tel personnage pour illustrer une situation analogue qu’ils pouvaient vivre au quotidien. Oh, bien sur, il y en a des séries qui durent depuis très longtemps mais peut-on vraiment comparer Supernatural à New York : Unité Spéciale ou bien encore NCIS, ces cop shows aux épisodes diffusés dans le plus grand désordre ou le concept reste inchangé ?

Sam Winchester ( Jared Padalecki)

Bien sur, Supernatural repose sur un schéma clairement identifié, celui du « monstre de la semaine » avec des épisodes à intervalles réguliers faisant avancer le fil rouge de la saison. Mais ce n’est pas pareil … Tout d’abord, Supernatural a eu deux choses pour lui à l’époque de sa diffusion ( date 1er épisode aux US et la 1ère française) : il était dans l’air du temps mais aussi la série avait pour elle d’insuffler un peu de culture geek à une époque ou ce n’était pas devenue l’écrasante norme.

Alors, oui la formule pouvait être répétitive. Oui la corde était peut être un peu usée. « Je connais tout tes sortilèges, tu connais tout mes enchantements » . On a pu se moquer. On a même pu zapper des épisodes sans vraiment avoir de remords, tant ta présence semblait acquise. Supernatural c’était cette série dont n’importe quel profane pouvait dire : «  ah tiens ça passe encore ? Je me souviens j’en ai regardé à l’époque de la fac/du lycée! ». Et puis est arrivé il y environ deux ans l’annonce couperet : Supernatural allait s’arrêter à l’issue de sa saison 15. Au début, bien sur, pas de problème, on se dit que c’est pour le mieux, que ça fait longtemps que ça dure, que ça n’a plus la même saveur … Par effet de contradiction, chaque nouvel épisode était vu avec beaucoup plus d’attention, comme si chaque moment passé ensemble n’en était que plus précieux. Quand est venu le tristement célèbre Confinement et que le tournage des derniers épisodes de la saison finale ont été mis en suspens, on s’est surpris à rêver : Et si ça ne s’arrêtait pas ? Cela pourrait continuer, sous une autre forme, par exemple des téléfilms spéciaux une fois de temps en temps, au fil du temps … Pourquoi pas un revival après quelques années ? Prison Break en a bien eu un après tout … Mais non. Le tournage a repris et a mis fin à la longue odyssée des frères Winchester.

Et il a fallu les faire ces adieux. Bien sur le final a été vu dans les jours qui ont suivi sa diffusion, pas question d’en perdre une miette. Mais se résoudre à dire au revoir, c’est différent. Mais il a bien fallu se faire une raison. Tout a commencé en apercevant Jim Beaver dans la saison 2 de The Boys dans le rôle d’un sénateur nommé Bobby Singer (comme son personnage dans Supernatural pour ceux qui ne suivent pas) ! Le clin d’œil était savoureux. Puis cela s’est accéléré : Jared Padalecki annoncé dans le rôle titre du remake de Walker, Texas Ranger ( vous avez dit kamoulox?), Jensen Ackles rejoignant The Boys dans un rôle à mille lieux de celui de Dean Winchester. Aussi étrange que cela puisse paraître, le coup de grâce a été donné lors du visionnage lors de la dernière édition – en ligne – de Gerardmer d’Anything for Jackson. Une histoire de hantise sous fond de satanisme et de deuil impossible. Dans la lignée de Supernatural, mais quand on s’est rendus compte que l’un des personnages principaux pouvait facilement être identifié comme «  tu sais, celui qui joue la Mort dans Supernatural », on s’est dit qu’il était temps d’arrêter le déni et de lui dire au revoir à cette série si chère à notre cœur …

Alors au revoir Supernatural. Au revoir à toi découvert au moment ou j’entrais dans ma vingtaine et ou tu me présentais les aventures de personnages du même âge plongés dans le monde du surnaturel. Comment simplement penser à résister ? Les Winchester avaient la vingtaine triomphante et symbole d’une certaine vision du cool/fun/badass dans lequel on peut facilement vouloir se projeter et maintenant ils se posent des questions sur leur cholestérol. Toute ressemblance avec … La série commençait ou Dean passait pour un puriste de vouloir continuer à écouter sa musique dans le radio cassette de « Baby », elle se termine par localisation du GPS du smartphone. Sam était vu au début comme un petit génie parce qu’il était celui du tandem qui arrivait à maîtriser cet animal étrange qu’était l’Internet. On est passé de la mode des téléphones à clapets de la plus petite taille possible à celle des smartphones grands comme la paume d’une main. Pendant quinze saisons, Supernatural aura présenté ces personnages et on les aura vu évoluer, tout en restant fondamentalement les mêmes pendant que nous même évoluions, nous aussi.

Dean Winchester ( Jensen Acles)

Tout au long des derniers épisodes, tout a été fait pour que le fan soit satisfait. Pratiquement chaque visage connu, chaque personnage d’importance est revenu faire un tour. Et quand on a été confronté à quinze saisons de surnaturel, tout les prétextes sont bons, portail dimensionnel, fantôme, sortilège… Cela avait commencé par le retour tant attendu, tant fantasmé pendant des années de « Papa Winchester » Jeffrey Dean Morgan, auréolé du succès de The Walking Dead venu passer un petit coucou aussi frustrant que réussi par sa simplicité et de l’émotion qui en découlait. Puis tous, Bobby, Garth, Ruby, Lucifer, Donatello, Lilith, tout ces personnages ayant joué un rôle d’importance durant la série, ils sont revenus faire un petit tour de piste, la plupart du temps, chose rare en ces temps de fan service à tout crin, de façon assez cohérente.

Cohérente. C’est le mot qui semble le plus approprié pour parler de la fin de Supernatural, notamment car il est difficile d’en dire plus sans divulgacher. Mais là ou bon nombre de séries auront pu décevoir pour leur final du fait d’attentes démesurées, Supernatural a réussi à boucler la boucle de l’histoire des Winchester tout en restant fidèle à elle même avec ses petits défauts (ah ça, la gestion des morts des personnages secondaires), en sacrifiant au final assez peu au fan service ( les dernières répliques de Castiel). Et donc au moment de se dire au revoir, après avoir passé les phases de déni, de colère de dépression, de marchandage, c’est finalement avec un sentiment d’acceptation que cela peut se faire … Et puis, après tout, n’importe quel prétexte d’ici quelques temps sera bien l’occasion de se refaire un intégrale !Ou bien recommencer par la crème de la crème des épisodes de la série !  

Et comme c’était inenvisageable de ne pas le placer…


“Riverdale” : Top des moments les plus What the fuck de la série

Personne ne regarde Riverdale pour sa crédibilité. C’est un fait avéré comme se fut la…

Les frères Winchester série Supernatural

Supernatural : Cinq épisodes qui sortent du lot !

Alors que la nouvelle saison de Supernatural pointera le bout de son nez le 12…

Top des méchants les plus “bad ass” des séries télévisées

On dit souvent qu’il n’y a pas de bon héros sans bon méchant à battre.…

Write A Comment