Il fait beau dehors, il fait chaud,  mais nous voilà confinés dans notre salon.  Pour s’évader, une seule solution, écouter de la musique et en découvrir.  La découverte, voilà ce qui aujourd’hui fait sens. Et malgré la crise sanitaire, les artistes indépendants continuent de dévoiler des EPs de qualité. En voici la preuve à travers une sélection de pépites de rock indépendant, talentueuses, aux visages multiples et made in France.  Au programme du pop rock, du rock alternatif, du psyché, du punk rock, il y en aura pour tous les goûts. Vous nous remercierez plus tard.

 

Jak’s- Act 1

Si tu aimes le rock garage, le punk et les guitares soignées, Jak’s va forcément te parler. Le trio dévoile en avril 2020 son tout premier EP. Les guitares y prennent des tournures clairement punk et ne laissent pas place à la demie-mesure. Chaque titre à l’étoffe d’un hymne rock joliment travaillé. On s’enjaille alors que la batterie calibrée donne coeur à des rythmiques endiablées. Ces frenchies pourraient tout aussi bien venir de Grande-Bretagne, tant ses titres faussement désordonnés pourraient devenir la bande originale d’un pub. De ceux qui sentent la Guiness et dans lesquels la fête dure toute la nuit. A défaut de pouvoir y faire un tour, sers toi une pinte bien fraîche et écoute en boucle ce solaire Act 1, nous on en est fous !

Pour écouter “Act 1” c’est ici.

Magon – Out in the dark

Plus qu’un simple artiste, l’excellent Magon fait partie de ceux à la personnalité si forte, qu’il marque instantanément. La preuve en est donnée avec ses clips hallucinants, profondément drôles, incroyablement atypiques. Lorsque l’on se détache de la qualité du métrage sous nos yeux pour se focaliser sur les morceaux du rockeur, impossible de ne pas se laisser séduire. Franchement hypnotisant, profondément rock, lancinant,  Magon maîtrise un flow en anglais, l’art du refrain bien senti et offre son lot de modernité. Après avoir fait ses preuves dans le duo, Charlotte et Magon, c’est maintenant en solo qu’oeuvre le musicien israélien installé à Paris. Son album, “Out in the dark” n’hésite pas à s’aventurer du côté de la pop, à offrir des sonorité décontractées et oscille clairement vers les nuances psychédéliques. Un coup de coeur en somme.

Pour écouter “Out in the Dark” viens par ici.

TV Sundaze – On the Balcony

le 17 avril, sort le premier EP de TV Sundaze au titre on ne peut plus dans l’air du temps. Si nos balcons, pour ceux qui ont la chance d’en avoir, peuvent sembler être un lieu bien morose, c’est loin d’être le cas de cet EP. Au programme, un pop rock solaire emprunt de bonne humeur. Ce quatuor valentinois s’offre une escapade hors de sentiers battus, empruntant, s’il fallait les comparer, ceux qui ont fait la gloire de Vampire Weekend. Bonne humeur et soleil estival y sont autant au rendez-vous qu’une touche rétro franchement bienvenue. Au détour de ces 6 titres, l’excellent “Sad ‘n Soaked” s’avère être une belle démonstration de guitares déchaînées portée par une voix qui n’aurait rien à envier à celle du talentueux Jean-Noël Scherrer de Last Train.  Un plaisir pour ce printemps en somme.

Et le lien d’écoute de “On the Balcony” il est ici.

TV Party – Dark Heart

Mené par Joshua Spacek, originaire de Portlant, TV Party sort ce 17 avril son premier EP, “Dark Heart”.  Le combo franco-américain y diffuse ses sonorités indie-rock, inspirées par les légendaires The Strokes. Des new-yorkais, on retrouve la fougue, les guitares tranchantes, l’esprit rock sans concession. A cette recette s’ajoute une note de soleil bienvenue, une irrépressible envie de se laisser porter, de s’imaginer en concert et la fraîcheur d’une bonne pinte de bière. Ces finalistes du Ricard live Music, se revendiquent également de Tame impala, Phoenix ou encore John Lennon.  Tout un programme à découvrir d’urgence notamment à travers le single “Stuff” qui parle d’abandonner les attentes, les biens et les émotions pour mieux trouver de la beauté dans l’incertitude. Une invitation au lâcher prise qui fait profondément échos aux temps troublés que l’on vit en ce moment.

Pour écouter “Dark Party”, c’est par ici.

Telegraph – Simple Drive

En février 2020, la joyeuse bande de Telegraph publiait un excellent premier EP “Simple Drive”.  La chose fut fêtée en grande pompe, au Nouveau Casino de Paris. La soirée forte en émotions s’est alors jouée face à une salle comble et investie. Il faut dire, que derrière leurs guitares qui touche autant la pop que le rock alternatif, se cachent des titres solaires, impeccablement produits et tout aussi festifs une fois interprétés en live. Telegraph a la force des grands groupes, celle d’une capacité à créer l’impeccable, à construire son récit et ses morceaux, à distiller de belles ondes positives et à les propager pour y rendre sensible un public varié. De son premier essai réussi sortent deux titres forts “Broken Bones” et “Down in the River”.  Puisqu’avoir un nouvel agenda de sorties fera du bien à tout le monde, sachez que Telegraph jouera aux côtés de Gunwood le 9 octobre à la MJC de Sceaux.

Pour écouter “Simple Drive” rendez-vous ici.

Hoax Paradise – Well Nobody is Perfect

Alors que le groupe mené par la talentueuse Laura Naval au chanta a dû, la faute au confinement, retarder la sortie de sa nouvelle galette, il est encore possible de se délecter ( et de découvrir pour certains ) son excellent dernier EP en date “Well, Nobody is perfect” publié en avril 2019. Si l’on se réfère à sa biographie, la troupe parisienne serait fortement inspirée par Foals et Block Party. Un fait indéniable qui pourtant sait être sublimé d’infinies nuances. Loin de se contenter de reprendre les recettes à succès de ses aînés, la troupe sait s’aventurer vers les chemins pop, porter une vraie voix féminine puissante en avant-scène (et quelle voix ! )et s’amuse à brouiller les pistes. L’EP  s”ouvre sur un hymne aux guitares vibrantes qui invitent à danser ( “Les Garçons”) pour mieux épouser plus tard un rock aux rythmiques obsédantes et  au refrain savamment senti (“Sober”) tout en s’aventurant vers l’émotion pure et l’acoustique (“I Don’t care”).  Après avoir fait partie en 2019 ( dernière année avant la fin du Monde) du tremplin Firestone qui envoyait à Rock en Seine son vainqueur, Hoax Paradise a su fédérer une troupe d’adeptes qui ne demandent qu’à profiter de leur très belle énergie et de leur modernité musicale.  Alors que l’attente semble infiniment longue avant de découvrir de nouveaux titres, le groupe a profité du confinement pour s’offrir une jolie reprise de “Maniac”, aidée par les instruments trouvés chez eux : papier toilette et fourchettes inclus. Au programme un clip délirant qui fait appel aux internautes à découvrir pour s’offrir une belle dose de vitamine C. Cadeau.

Pour écouter “Well nobody is Perfect” c’est par ici que ça se passe.

 

 

Album après Album : quelques oeuvres musicales extraordinaires à écouter pendant son confinement #Week1

Quoi de mieux en cette période si particulière que de dédier son temps libre à…

Structures music

A découvrir : 7 groupes de rock français (variés) qui envoient du lourd!

Seuls les anglais et les américains savent faire du vrai rock? Les guitares électriques ne…

5 moments de pur punk rock, loufoques et (parfois) un brin glauques

Ah le punk rock! Courant dont les membres sont régulièrement contestés et qui regorge d’anecdotes…

Write A Comment