Tag

Darren Aronofsky

Browsing

Requiem for a Dream afficheFilm culte parmi les films cultes, l’excellent “Requiem for a Dream” a déjà 20 ans. De quoi donner un coup de vieux à ses spectateurs mais pas à ce chef d’œuvre signé Darren Aronofsky à qui l’on doit plus récemment le tout aussi remarqué “Black Swann” ou le puissant “Mother”. Si “Requiem for a dream” a 20 ans, son sujet, lui reste tout à fait moderne : l’addiction, le poids de la société, le besoin de se perfectionner, mais aussi l’abus de pouvoir, le sexisme et le racisme… tant de thèmes qui malheureusement n’ont pas perdu de leur importance malgré les années.

Impossible d’oublier l’incroyable jeu de caméra du réalisateur mais aussi le jeu de ses acteurs. Jared Leto qui interprétait Harry Goldfarb avait notamment perdu 13 kg pour le rôle, se privant pendant 30 jours de sucre et de sexe ( dixit lui-même) et sympathisant avec les junkies de Brooklyn pour préparer son rôle. Un véritable acteur studio qui avait par ailleurs renouvelé ce type d’exploit pour son rôle dans Chapter 27 (pour lequel cette fois il avait pris du poids) et The Dallas Buyers Club. Deux films que l’on vous recommande chaudement. Surtout le premier, passé inaperçu à tord et qui suit les derniers jours de Marc Chapman avant qu’il n’assassine John Lennon tout en s’appuyant sur la  passion du meurtrier pour le livre “L’attrape-coeur” de Salinger. Du grand cinéma indépendant qui avait malheureusement manqué de visibilité au moment de sa sortie.  Une dernière anecdote sur Jared Leto pour la route : il confiait à nouveau sur Twitter récemment avoir un point commun avec Harry Goldfarb : avoir dealé de la drogue dans sa jeunesse, notamment pour s’acheter une guitare semblable à celle de Van Halen ( paix à son âme).

L’excellent casting ne s’arrêtait évidement pas là : Jennifer Connely  (Marianne), en ce moment à l’affiche de Snowpiercer sur Netflix, offrait une performance forte, poignante et inoubliable dans le film. Difficile de ne pas repenser à son cri dans étouffé dans la baignoire et aux scènes d’abus sexuels dont elle était la victime même 20 ans après avoir regardé le film.

Tout comme Marlon Wayans (Tyrone) qui avait délaissé ses frères et la comédie le temps d’une performance à couper le souffle; Il y interprétait un addict rêveur, victime de son envie de sortir de la pauvreté et de de son besoin de se droguer. Enfin Ellen Burstyn (dans le rôle de l’inoubliable Sara Goldfarb,, la mère d’Harry) et sa décente aux enfers resteront à jamais gravées dans les mémoires.

C’est à l’initiative du Museum of Modern Art  ( MoMA de New-York) que le réalisateur et son casting 4 étoiles se sont réunis en visio pour parler  de l’impact qu’a eu ce film sur le cinéma et la culture. L’occasion de parler pendant une quarantaine de minutes de la société contemporaine et de se souvenir de ce qu’était le Monde 20 ans en arrière.

Si vous n’avez jamais vu Requiem for a Dream, nous ne pouvons que vous conseiller de réparer rapidement cette erreur, vous nous remercierez plus tard.

Découvrez l’interview-réunion de l’équipe


30 seconds to mars 2018 Bercy Hotel Accor Arena

Thirty Seconds to Mars: Le retour du roi à Paris! (reportage du concert du 14 mars 2018)

30 Seconds to Mars en voilà un nom qui a traversé mes I-pods et mes…

blade runner

Film culte #2 : Blade Runner ( 1982) : Un chef-d’oeuvre au service de la mélancolie

Alors que Blade Runner 2049 va sortir sur les écrans des salles obscurs ce mercredi,…

“Mother!” ou quand Aronofsky lâche prise et signe l’oeuvre what the fuck? de la rentrée

Mother! et ses 1000 promesses. Le dernier film signé Darren Aronofsky était des plus attendus. Déjà…