Tag

clip

Browsing
kosmosuna amour de voyage
crédit’ Eqko

 

Alliance de deux frères aux talents indéniables, KosmoSuna a su dès que nous les avons découvert marquer nos esprits. Bien plus qu’un projet musical, le duo propose un projet artistique entier, vivant et vibrant, mélangeant aussi bien les genres que l’imaginaire. Il n’est donc pas étonnant lorsque le groupe sort un nouveau clip réalisé par l’artiste vidéaste-photographe Camille Ropert de le trouver accompagner d’un site web et d’un magnifique voyage initiatique. Puisque ce dernier, bien loin d’être le simple habillage d’une mélodie aux accents cosmiques et des chants de sirène de l’indomptable Alexis Daumerie, est en réalité une invitation à un voyage à travers le cosmos.

A découvrir en parallèle du site internet, le clip d’Amour de voyage, propose une promenade sensorielle au coeur des éléments, de la nature et du corps. Comme l’explique le groupe, il s’agit également d’une nouvelle de science fiction sonore, visuelle et écrite pitchée comme ceci :

Rapport du 12 janvier 2020, à bord du vaisseau FRACTALMA.
Au travers d’une immense brume cosmique, nous avons embarqué il y a quelques minutes lumières. Nos ondes mélodieuses, éternelles et diffuses ont commencé à transmettre l’Amour dans l’infini galactique, une ode à la Voie Lactée qui fait danser nos astres et refluer le mouvement…”

Un voyage dont vous ne manquerez pas, on vous l’assure, de tomber amoureux. KosmoSuna repousse encore une fois les barrière de la créativité, expérimente, ose et se positionne en tant qu’OVNI repoussant les genres pour proposer une approche plurielle de la musique.

Pour mémoire Amour de Voyage est extrait du premier EP du groupe “Théiaphée part I” à découvrir absolument.

A noter que le vaisseau KosmoSuna s’offrira prochainement une tournée dans nos salles de concerts. On ne manquera de vous donner les informations dès qu’ils émettra un signal. Ground control to no lecteurs. A vous.

KosmoSuna “Amour de Voyage”

La Maison Tellier au Trianon 15 mai 2019
©Carolyn.C-Tous droits réservés

“Eve ne sait pas vraiment qui elle est, ce qu’elle attend de la vie, ce que la vie attend d’elle. Eve éprouve des joies et des peines passagères, des désirs fugaces et puissants. (…)  Noyée dans l’ultra moderne solitude d’un illusoire Eden moderne, elle trouvera, sans violence, comment s’affirmer aux yeux des autres, comment exister par et pour elle-
même, quand chacun de ses gestes semble n’exprimer qu’un seul mantra, maintes et maintes fois répété : “Laisse-les Dire”…”

C’est ainsi que La Maison Tellier raconte en quelques mots son nouveau titre “Laisse-les dire”.  Nouvel extrait de l’album “Primitifs modernes” sorti le 22 mars, le titre raconte avec les mots de l’adolescence ses souffrances et ses difficultés à y être intégré. Comme toujours porté par une plume tranchante et des mots savamment choisis, ce nouveau single est dans la continuité de cet album à part de la formation. Avec cette fois des riffs qui sonnent très chanson française, le groupe porte son message doux-amère avec simplicité. Il est ainsi facile de se replonger dans les souvenirs de cette période à la fois charnelle et douloureuse de la vie. Le clip a été réalisé par Sophie Beaulieu et partage la sincérité et la simplicité du morceau. Mis en scène comme un found footage, la vidéo crée une proximité instantanée avec son héroïne et fait échos au morceau “La Horde”. Il fait suite à son précédent single “Chinatown”.

 

Découvrez le clip de “Laisse-les dire” par La Maison Tellier

 

[divider style=”solid” color=”#eeeeee” width=”1px”]

 

Retrouvez La Maison Tellier sur scène dans toute la France!

 

04/10/19 MACON (71) La Cave à Musique
5/10/19 ANNECY (74) Festival Attention les Feuilles
11/10/19 EVREUX (27) Le Tangram
12/10/19 VILLEJUIF (94) Festival de Marne (MPT)
20/10/19 LE HAVRE (76) Ouest Park
14/11/19 AVERMES (03) Théâtre
23/11/19 CONCARNEAU (29) Le CAC
28/11/19 REIMS (51) Charabia festival @ la Cartonnerie
13/12/19 CHAVILLE (92) MJC de la Vallée
14/12/19 ROCHE SUR YON (85) Fuzz Yon
17/12/19 NANTES (44) Onyx
10/01/20 ROCHEFORT (17) Théâtre de la Coupe d’Or
24/01/20 MONTBRISON (42) Festival Les Poly’Sons
25/01/20 FIGEAC (46) L’Astrolabe
28/02/20 COMPANS (77) Festival de Compans
06/03/20 NANTERRE (92) Maison de la Musique
03/04/20 RENNES (Chartres de Bretagne) (35) Mythos @ Pole Sud
09/04/20 GRENAY (62) Les Enchanteurs
29/04/20 CAEN (Mondeville) (14) La Renaissance

Pistol Star

PISTOL STAR est né du multi-instrumentiste, chanteur, songwriter et producteur américain PAUL KIMBLE (Grant Lee Buffalo).

Afin de préparer la sortie de leur prochain LP  Netherworld Orange, Pistol Star sort son nouveau single América Dreams.

Ce dernier morceau revient aux sources de la folk, avec tout l’univers sonore du sud des Etats Unis. Paul Kimble et sa team font revivre ce qu’il y a de meilleur dans la musique traditionnelle US. Une ligne de guitare simple et efficace, une rythmique binaire largement suffisante pour mettre en valeur la voix de Paul. Les solos nous font plonger dans une autre époque, entre les années 30 et 70 avec une forte présence d’harmonica, mais aussi des reverb de guitares très Led Zep. Un morceau intemporel qui comme vous l’avez compris est un hommage au folklore américain, qui donne envie de prendre une vieille guitare usée par le temps, et d’aller faire un feu de camp avec quelques amis et une bonne bouteille de Jack (à consommer avec modération, hein? 🙂 ).

Paul Kimble a eu l’occasion de collaborer avec REM, Smashing Pumkins, Bowie ou encore Pearl Jam. Et entendant cette composition on comprend tout à fait pourquoi.

America Dreams, Pistol Star: Netherworld Orange

Un morceau à écouter en boucle en attendant la sortie prochaine de l’album, qui s’annonce être un mélange de pop noire et de ballades mélancoliques.

clip Malade d' Alice on the Roof

La belge Alice Dutoit, plus connu sous le nom d’Alice on the Roof a plus d’une corde à son arc. Révélée par The Voice Belgique, elle a depuis son premier single en 2015 parcouru un joli bonhomme de chemin. Il faut dire que tour à tour drôle, incisive, la belle reste toujours incroyablement talentueuse.

C’est entourée de gorilles ( oui vraiment) que notre starlette choisi d’expier ses maux dans le clip de “Malade” avec humour et auto-dérision. Qu’importe si on l’imagine malade, elle pense que les fous sont les autres, ceux qui ne la comprennent pas. Jouant de loufoqueries à la sauce belge et reprenant quelques images de comédies musicales à la “La-La-Land” pour les tourner en dérision, Alice on the Roof, se crée un univers et y observe le monde à travers sa musique.

La chanteuse en profite pour rajouter deux guest stars inattendues au générique: ses grands-parents que le public a appris à connaître depuis quelques mois à travers les réseaux sociaux. Et si tout ça n’a pas suffit à te convaincre d’appuyer sur “lecture” et de t’offrir une petite bouffée d’air pop, saches que ce morceau, qui annonce un nouvel album, a été co-écrit avec Vianney et qu’il fait même une petite apparition surprise dans le clip. Ce qui est l’assurance d’un morceau qui fonctionne et d’un refrain qui rentre immédiatement dans la tête. Si si regarde si je dis “T’es pas là, mais t’es où?” tu l’as déjà en tête. Alors trouve toi un nouveau titre culte avec “Malade” et son potentiel de hit en puissance, tu me remercieras plus tard:

“Malade”- Alice on the Roof

Et en bonus, tu peux retrouver le petit mot qu’avait fait Vianney, rien que pour tes beaux yeux ici avec  l’histoire d’une rencontre de plusieurs jours avec le chanteur à Montréal.