Tag

boris vian

Browsing

serge gainsbourg toute une vie documentaire france 3 2021De Gainsbourg que retenez-vous ? Ses frasques et ses provocations ? Ses compositions ? Son physique atypique et ses conquêtes magnifiques peut-être ? A moins qu’en ne lisant ce nom quelques notes révolutionnaires ne viennent se glisser dans votre oreille.

Serge Gainsbourg, génie de la chanson française, compositeur émérite derrière quelques uns des plus grands succès de France Gall, Françoise Hardy ou encore Juliette Gréco, a laissé une trace indélébile dans la chanson française. Le 2 mars, la France et le Monde pleureront les 30 ans du  décès de l’icône. Pour rendre hommage à l’Homme à le tête de chou France 3 lui consacrera le 26 février 2021 dès 21H05  une soirée spéciale à travers un documentaire émouvant. Un moment qui sera suivi par le spectacle musical “Les Serge”. Ce sont Stéphane Benhamou et Sylvain Bergère qui signent la réalisation de ce moment de télévision poignant et à fleur de peau narré par Romain Duris lui-même et qui voit pour la première fois Charlotte Gainsbourg se livrer sur son père. Pour raconter l’homme insaisissable, la belle Jane Birkin, sa plus célèbre épouse accepte de se confier ne laissant rien de côté, oubliant la pudeur pour mieux raconter l’homme sensuel qu’elle a tant aimé.

L’écume d’une vie

Celui qui fut pousser par Boris Vian à se tourner vers une carrière de musicien se dévoile de son enfance durant la seconde guerre mondiale et les souffrances d’un jeune juif lorsque l’antisémitisme faisait rage jusqu’au moment où le succès l’ayant changé, il vivait comme il aime à le dire le personnage qu’il avait su se créer pour sortir de son immense timidité. C’est à travers le prisme de ses amours et de sa luxure qu’il est aussi raconté. Brigitte Bardot, Jane Birkin, ses poly-amours et Bambou, toutes ont impacté la carrière de Lucien Ginsburg de son véritable nom. De la peinture au cinéma en passant par le film “Slogan” qui a vu naître sa relation avec Birkin, sans oublier ses écrits et ses révolutions inspirées par l’Angleterre, le punk et le raggae, rien n’est mis de côté. Impossible de ne pas en apprendre sur l’homme qu’on croit pourtant tant connaître et sur l’univers artistique de la ville qui l’a vu naître et mourir : Paris. Ses premiers pas sur scène dans le cabaret de spectacles mettant en scène des travestis : le Madame Arthur aujourd’hui couplé au Divan du Monde (un passage incontournable de la nuit parisienne qui manque clairement au souffle de la capitale européenne en ces temps troublés) sont mis en images comme ses célèbres frasques : le billet de 500 francs brûlé et “Lemon incest” sur lequel revient volontiers Charlotte Gainsbourg avec bienveillance. Ses premiers pas avec le “Poinçonneur des Lilas” l’un de ses plus beaux titres sont décrits alors que naît l’artiste au détriment de l’homme. Sa paternité y est contée avec douceur mais aussi son envie de surprendre et d’innover notamment en osant réinterpréter “La Marseillaise” façon reggae avec “Aux armes et cætera” alors que le France alors largement raciste était aussi choquée que la jeunesse ne l’adulait.

Pour le raconter se joignent à Jane et Charlotte, Andrew Birkin (le frère de Jane Birkin), Françoise Hardy et Thomas Dutronc. De quoi comme l’explique la note d’intention permettre de découvrir “Serge Gainsbourg comme on ne l’avait jamais vu jusqu’alors : débarrassé de ses masques, de son cynisme, de Gainsbarre, son mauvais génie, pour laisser découvrir un homme drôle, sensible, généreux et perpétuellement créatif.” Et ainsi de rejoindre Charlotte Gainsbourg qui se plait à parler de son père à travers la “pudeur d’un homme si original qui vivait avec une grande mélancolie”.  C’est de l’homme, loin des caricatures et du personnage qu’il est ici question.  Apprendre à le connaître derrière les portes fermées, avec douceur et bienveillance, avec respect et en toute intimité, voilà donc le pari fou que se sont lancés les deux réalisateurs de ce documentaire essentiel d’1 heure 45. Une soirée à ne pas manquer entre musique et émotions pour mieux connaître l’homme aux multiples visages.

Gainsbourg toute une vie : diffusé le 26 février 2021 à 21.05 suivi du spectacle musical “Les Serge” sur France 3.


HERVE VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2021

Victoires de la Musique : Hervé “Je voulais continuer à délivrer de la musique malgré la crise.” (Interview)

On n’arrête plus la tornade Hervé. Révélé au Printemps de Bourges 2019, la musicien a…

lux aeterna

Lux Æterna de Gaspar Noé : La passion de l’actrice (avant-première à l’Etrange Festival)

Si l’Étrange festival qui touche à sa fin dimanche 13 septembre a vécu nombre de…

Zone Blanche: «Il serait temps que la France se mette à la création de séries TV» (Interview Vidéo)

  Lundi 10 avril 2017, France 2 lançait sa nouvelle série en grande pompe: « Zone…