« Tout peut changer » et pas seulement à Hollywood !

Si à l’époque du cinéma muet, les femmes tenaient une place importante, devant comme derrière la caméra, dans le 7ème art aux Etats-Unis (comme en témoigne l’œuvre de Lois Weber, par exemple), l’arrivée du son en 1927 a littéralement bouleversé les codes. En effet, les principaux acteurs de cette transformation étaient des hommes et ils se sont ainsi octroyé une place de choix dans cette industrie florissante, relayant les femmes au 2nd plan voire à l’anonymat.Tout peut changer affiche du film 2020
Depuis, scénaristes,  productrices, réalisatrices, actrices… œuvrent pour mettre en lumière la discrimination dont les femmes sont victimes à Hollywood : caricatures (hyper-sexualisées), harcèlements, violences, abus de pouvoir… et bien sûr, sous-représentation professionnelle.
Réalisé par Tom Donahue (« Casting by », 2012), « Tout peut changer » est un documentaire fort qui s’appuie sur des données chiffrées (issues notamment de l’Institut Geena Davis sur les rapports entre les sexes dans les médias et le divertissement) et des témoignages accablants de nombreuses voix d’Hollywood telles que Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra Oh, Jessica Chastain, Chloë Grace Moretz, Shonda Rhimes, ou encore Geena Davis, également productrice exécutive du film.
Mais au-delà d’exposer l’étendue du problème, « Tout peut changer » appelle également et surtout à passer à la vitesse supérieure pour que des changements majeurs se mettent en place et pas seulement à Hollywood ni aux Etats Unis mais dans le monde entier. Et ces changements ne pourront intervenir que si les hommes prennent position, s’engagent enfin.

Harvey Weinstein et tous les autres

A l’ère des #balancetonporc, #meetoo et autres mouvements sociaux encourageant les femmes à dénoncer les nombreuses discriminations et autres abus dont elles sont victimes depuis des décennies à travers le monde, ce genre de documentaires devrait être légion !

 

Découvrez la bande annonce de Tout peut changer

Pour continuer le débat, découvrez les réactions du public 

Virginie Bellavoir

Au cinéma le 12 février 2020
Durée : 1h35
Sélection officielle Festival de Deauville 2019

scandale affiche film 2020

Scandale : un thriller nécessaire porté par un trio puissant (critique )

Dans le cadre du Club 300 d’Allociné, projeté au Forum des Images, était présenté Scandale,…

« Il faut donc que vous fassiez un rêve » : Denis Lavant porte avec lui le poids du temps

 Denis Lavant n’est plus à présenter. Immense acteur (inséparable de Leos Carax) et comédien, il…

1917 : Une odyssée guerrière en forme de survival par Sam Mendes

Dans le cadre du Club 300 d’Allociné était projeté au Forum des Images 1917, la…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *