Hors Normes : Essentiel et profondément touchant

Image extraite de Hors Normes, film de Toledano et Nakache

Dans le cadre du Club 300 d’Allociné était projeté au Forum des Images le dernier film d’Eric Toledano et Olivier Nakache. Hors Normes, qui avait fait la clôture du dernier Festival de Cannes et qui sortira dans les salles le 23 octobre 2019, rejoint-il la liste des succès du duo de réalisateurs français? Critique.

Hors Normes : De quoi ça parle ?

Image extraite de Hors Normes, film de Toledano et Nakache

Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés « d’hyper complexes ». Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

Septième film en une petite quinzaine d’années de la carrière de Toledano et Nakache, Hors Normes a l’ambition de parler du quotidien des associations d’insertion et d’aide aux enfants handicapés et notamment autistes. Après le rapport au handicap dans Intouchables, les demandeurs d’asile avec Samba ou bien encore le monde de l’animation dans Nos jours heureux, c’est un nouvel univers que nous propose de découvrir Eric Toledano et Olivier Nakache avec Hors Normes, aidé par un solide duo en tete d’affiche : Vincent Cassel et Reda Kateb.

Hors Normes : Est ce que c’est bien ?

Image extraite de Hors Normes, film de Toledano et Nakache

Il y a des films qui sont précieux et Hors Normes en fait partie. Avec son sujet, en dehors des sentiers battus, le film de Toledano et Nakache aurait pu facilement tomber les grands et bons sentiments. Il n’en est rien. Hors Normes aurait pu aussi tomber dans la facilité en enfonçant les portes ouvertes en dénonçant les institutions, le manque de budget et verser dans le manichéisme. Il n’en est rien. Restant à hauteur d’hommes tout au long du récit, le film nous fait vivre le quotidien des deux principaux dirigeants des associations incarnés par Vincent Cassel et Reda Kateb. Leur quotidien consacré à l’accompagnement et à l’aide de ces jeunes qu’on ne peut ou veut mettre dans des cases, de ces jeunes qui sont souvent laissés de coté.

Il y a des films qui font naître une vocation et Hors Normes en fait partie. En montrant tout les aspects de ces métiers de dévotion et d’humanité, sans fard, dans les aspects les plus durs comme les plus beaux, Hors Normes présente univers peu montré au grand public. Déjà abordé au cours d’un documentaire réalisé pour Canal il y a quelques années ( « On devrait en faire un film« ), le duo de réalisateurs a décidé de passer par la fiction pour mieux parler de cet environnement qui a pu les bouleverser. En cherchant à démonter les clichés en présentant ces héros du quotidien, Hors Normes a l’ambition de capter quelque chose d’authentique et de saisir des moments volés de délicatesse et d’humanité.

Porté par un casting excellent, notamment Hélène Vincent dans un monologue impressionnant, Hors Normes est un film drôle, humain et vraiment touchant qui aborde un sujet de société méconnu avec pertinence et intelligence. Un vrai coup de cœur pour débuter cette nouvelle saison du Club 300 !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *