Linkin Park présente « One More Light » devant ses fans à Paris: On y était

 

Lundi 27 mars, Linkin Park faisait une surprise de taille à ses fans. Le groupe débarquait en effet dans la toute petite salle du 118, située dans les locaux de leur maison de disque Warner, pour répondre aux questions de leurs admirateurs et des présentateurs Virgin Radio.

C’est sous une lumière brûlante que deux membres emblématiques de la formation Mike Shinoda et Chester Bennington étaient présents. Des spots un peu chauds si l’on en croit les chanteurs. « On pourrait faire cuire un œuf sur ma tête et les micros sont brûlants » s’est amusé à raconter Chester.

Au programme, une ambiance conviviale et proche de la petite foule ainsi qu’un showcase piano voix de 4 chansons.

Le public a ainsi pu se délecter de « Heavy», «Battle symphony» puis des classiques « What I’ve done » et « Burning down ».

Un beau moment presque contrarié par un Chester blagueur qui s’étonnait d’avoir constamment sa « braguette ouverte » ces derniers temps. Sa crédibilité en prend un coup… ou pas, dès que le chanteur se place derrière un micro pour balancer quelques notes, tout le monde est immédiatement happé, fasciné. La voix puissante du musicien est sans comparaison possible l’une des plus belles du rock actuelle. Aussi juste et puissant en live qu’en album, sublimé par le piano de Mike, le chanteur est suivi par les chuchotements d’une foule qui refuse de monter le ton.

Le tout séparé par des interludes de questions/ Réponses tout à fait passionnantes. Côté public les fans de la première heure avaient fait des kilomètres pour vivre ce moment privilégié.

De part et d’autre, certains racontaient venir de Bordeaux ou encore Toulouse alors que d’autres ironisaient « Je viens du 16ème pour ma part. »

Toujours est-il qu’une ambiance particulière régnait dans la pièce. Celle que l’on retrouve lorsqu’une équipe de fans dévouée s’est donnée rendez-vous. Impossible ou presque pour les présentateurs d’apprendre des informations nouvelle à notre assistance tant tous semblaient connaître les faits et gestes de Mike et Chester par cœur. Ainsi lorsque le présentateur Virgin aidé de sa fidèle assistante s’amuse à lancer un jeu entre les compères qui aidés de panneaux doivent dire qui de l’un ou de l’autre est meilleur à telle ou telle activité, la foule répond avec eux.

Impossible vous dites ? Impossible n’est pas Linkin Park puisque les deux musiciens avaient pris le parti de révéler un maximum de nouveautés à leurs fans. Ainsi a-t-on appris que Mike Shinoda s’est déguisé en Teen Wolf lors de l’une de ses soirées qu’il organise chaque année pour Halloween ou qu’il était Bob l’éponge pour son enterrement de vie de garçon. De son côté Chester a confié avoir pleuré comme un bébé devant le film « Logan » racontant avec humour que durant la projection se trouvait à ses côté un pure gangsta américain tatoué accompagné de sa copine … et que lui aussi a fini la séance en larmes.

On apprend également que c’est Chester qui cuisine le mieux, ajoutant qu’il est un « véritable chef » enfin on apprend… voilà une chose que les fans au vue de leurs cries semblent bien savoir tout comme le fait que c’est Chester qui a le plus fait la fête dans sa jeunesse « J’ai assez fait la fête pour chacun d’entre vous » ajoute-il.

Mais c’était aussi l’occasion pour eux de parler du nouvel opus « One more light ».

Parmi les informations à retenir, on apprenait que l’album était baptisé comme l’une de ses chansons pour la toute première fois et que son message principal est le suivant  « Si tout va mal et que tu es au plus bas, reprends toi et bats toi. » L’opus qui a été composé dès que Chester s’est remis de sa blessure au pied qui a « ruiné ma vie! ». L’album en tant que tel parle de la perte, le groupe ayant perdu une amie de longue date travaillant dans leur maison de disque des suites d’un cancer. Voilà pourquoi l’album s’interroge « Est-ce important si une lumière s’éteint au milieu de toutes ces étoiles ? »A cela, Linkin Park répond  » Ça m’importe. »  « Il n’y a rien de plus inspirant que les moments difficiles » explique Chester. Et cet album a été composé autours de difficultés: des pertes, des décès, les séquelles d’une immobilisation. 

 

Mais la nouvelle direction pop, clairement audible lors de cette session acoustique risque-t-elle de desservir le groupe et de « ruiner son héritage ? » C’est Chester qui s’est chargé de rassurer l’assemblée. Il raconte comment sur Internet il découvrait ce commentaire un peu particulier mais qui peut parler à certains férus du groupe. « Celui qui avait écrit ça avait 14 ans. « Meteora » a 14 ans, notre premier album « Hybrid theory » est sorti il y a au moins 15 ans, comment quelqu’un de plus jeune que notre premier album peut-il parler de notre héritage ? » ironise-t-il.

C’est sur une séance de dédicaces, de selfies et de quelques pleurs de joies que s’est achevée cette heure incroyablement dense.

Vivement le 19 mai 2019 qu’on puisse écouter l’intégralité de cette pépite dont les légendaires rockeurs ont le secret !

 

Retrouvez toutes ces informations et suivez encore plus d’actualité, d’infos culture et de buzz sur Actu-Mag!

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *